russie jo terrorisme ia

Terrorisme aux JO 2024 : le plan diabolique de la Russie avec l’IA

Afin de propager la peur et dissuader les touristes de venir voir les JO à Paris, la Russie utilise l'IA générative pour créer de faux articles évoquant un risque extrêmement élevé de terrorisme ! Découvrez le plan machiavélique de Vladimir Poutine !

Un attentat aura-t-il lieu pendant les Jeux olympiques de Paris 2024 ? C'est une crainte qui occupe les esprits de beaucoup de Français, y compris parmi les dirigeants du pays.

D'une part, parce que le terrorisme a tué près de 300 personnes en France depuis 2012 et que plus de 80 attentats ont été déjoués parfois in extremis.

Et ce, y compris dans le cadre des JO : le 31 mai 2024, le Ministère de l'Intérieur a annoncé l'interpellation d'un Tchétchène qui prévoyait un massacre pendant les épreuves de football à Saint-Étienne.

D'autre part, parce que cet événement semble être le moment idéal pour frapper la France en plein cœur. Pendant deux semaines, le monde entier aura le regard rivé sur l'hexagone et plus de 15 millions de touristes seront présents rien qu'à Paris.

Or, cette peur que les JO tournent mal fait les choux gras de certains. C'est notamment le cas de , qui vient de sortir le film « Sous la Seine » dans lequel un requin vient perturber une épreuve sportive dans la capitale…

Toutefois, si l'on peut reprocher à une entreprise américaine de surfer sur nos angoisses, c'est bel et bien la Russie qui dépasse toutes les limites de l'indécence.

Un faux documentaire Netflix sur le fiasco des JO

Selon les chercheurs en cybersécurité de , le pays de Vladimir Poutine a mis en branle sa machine de désinformation à pleine puissance à l'approche des Jeux olympiques… en exploitant l'IA !

Un rapport publié le 2 juin par le Microsoft Threat Analysis Center (MTAC) révèle l'utilisation par la Russie d'outil d'IA générative pour dénigrer le Comité International Olympique (CIO).

Pire encore : l'intelligence artificielle est utilisée pour « créer l'attente d'une explosion de violence à Paris pendant les Jeux olympiques d'été 2024 »…

D'après le document, ces attaques de désinformation auraient débuté en juin 2023. C'est à cette date qu'un « groupe d'influence » affilié à la Russie surnommé Storm-1679 a publié sur Telegram un faux documentaire Netflix intitulé « Olympics Has Fallen » (L'Olympe est tombé).

Or, cette vidéo « démontrait beaucoup plus de compétences que la plupart des campagnes d'influences que nous observons ». Un signe des moyens colossaux déployés par la Russie pour provoquer le fiasco de nos JO.

Afin de rendre son faux crédible, Storm-1679 a utilisé l'IA pour créer un DeepFake de l'acteur américain Tom Cruise qui fait office de narrateur.

Il a également ajouté de faux avis élogieux de médias célèbres comme le New York Times, le Washington Post ou encore la BBC.

Le tout, placé « au beau milieu d'élégants effets spéciaux générés par ordinateur ». De quoi convaincre les plus crédules ! Mais dans quel but ?

Toujours selon les chercheurs de Microsoft, l'objectif principal de la Russie avec cette vidéo était de se venger du CIO qui a empêché la Russie de participer aux jeux en raison de la guerre en Ukraine.

L'IA détournée pour créer des milliers de faux articles

Cependant, la Russie ne s'est pas arrêtée là. Il ne s'agissait que d'un début. Plus récemment, Storm-1679 et un autre groupe dénommé Storm-1099 ont produit massivement de fausses vidéos et de faux articles en les attribuant à de vrais journaux.

Le but ? Faire croire que le terrorisme et la violence sont très probables et attendus pendant les JO.

Dans une vidéo imitant la chaîne française France24, par exemple, Storm-1679 a faussement affirmé que 24% des tickets achetés pour l'événement ont été rendus par crainte du terrorisme.

De même, les Russes ont rédigé de faux communiqués de presse d'organismes de renseignement comme la CIA ou la Direction Générale de la Sécurité Intérieure (DGSI) appelant les citoyens à ne pas assister aux JO à cause des risques de sécurité.

Ils ont aussi utilisé l'IA créé des images de faux graffitis parisiens menaçant de violence contre les Israéliens qui prévoient de venir à Paris.

IA américaine, propagande russe : la France prise entre 2 feux

Le rapport du MCAT ne précise pas quelles IA ont pu être utilisées par la Russie. Néanmoins, Storm-1099 est aussi connu sous le surnom « Doppelganger », et a récemment annoncé avoir découvert que ce groupe détourne ses outils.

Selon un billet publié sur le blog de l'entreprise, et ses autres modèles ont été utilisés pour traduire et modifier des articles en anglais et français et les publier sur des sites web contrôlés par Doppelganger.

Ils ont aussi exploité l'IA pour générer des titres, et convertir des articles en publications . Un véritable engrenage bien huilé visant à dissuader tout le monde de venir aux Jeux.

Telle une véritable némésis, la Russie utilise la technologie créée par les États-Unis pour propager sa propagande destructrice…

Au-delà des JO, cette opération souligne une fois de plus à quel point l'intelligence artificielle peut être dangereuse laissée entre de mauvaises mains.

Pour rappel, un ancien chercheur d'OpenAI vient d'avouer que l'entreprise estime que l'IA à 70% de chances de détruire l'humanité, mais interdit à ses employés de le révéler au public ! Pour en savoir plus, consultez notre article en suivant ce lien

Restez à la pointe de l'information avec LEBIGDATA.FR !

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube et rejoignez-nous sur Google Actualités pour garder une longueur d'avance.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *