Accueil > Analytics > Data Analytics > IA : Twin Solutions fait appel à deux unités de recherche du CNRS
twin solutions machine learning

IA : Twin Solutions fait appel à deux unités de recherche du CNRS

L’ESN française Twin Solutions, spécialisée en data intelligence, fait appel à deux unités de recherche montpelliéraine rattachées au CNRS : l’IMAG et le LIRMM. Son objectif ? Accélérer le développement d’algorithmes de machine learning.

Alors que le gouvernement français veut favoriser la croissance des entreprises œuvrant dans l’Intelligence Artificielle et le Big Data, il est souvent difficile d’établir le niveau des entreprises françaises dans le domaine. Pourtant, des initiatives françaises existent. Celle de Twin Solutions est particulièrement intéressante.

Twin Solutions est une entreprise de services numériques spécialisée en Data Intelligence. L’ESN accompagne ses clients dans l’utilisation des outils Big Data d’aide à la décision et dans l’usage de l’analyse prédictive.

Des chercheurs rattachés au CRNS pour aider Twin Solutions

Depuis le 15 janvier 2018, elle fait appel au savoir du LIRMM (Laboratoire d’Informatique, de robotique et de Microélectronique de Montpellier) ainsi qu’a celui de l’IMAG (l’Institut Montpelliérain Alexander Grothendieck), deux institutions universitaires rattachées à l’université de Montpellier. Ce sont également des unités de recherche du CNRS.

L’association de Twin Solutions avec LIRMM et l’IMAG a pour but de définir des outils technologiques conçus pour l’analyse prédictive. Il s’agit plus particulièrement de modéliser des séries chronologiques complexes.

Le but de ce partenariat est de faire de la recherche collaborative qui permettra à terme de construire de nouvelles méthodologies et de nouveaux modèles innovants”, affirme Romain Chailan, Lead Data Scientist chez Twin Solutions.

Ces modèles algorithmiques serviront notamment à améliorer la prise de décisions dans le cadre des problématiques des clients de Twin Solutions. L’ESN est particulièrement présente dans les secteurs des télécommunications, du retail et du sport.

Le travail de recherche est divisé entre les deux unités du CNRS. Le groupe MODEST (Modélisation et Dépendances Structurelles) a en charge la modélisation statistique de phénomènes complexes au sein de l’IMAG. Le groupe ADVANSE (Advanced Analytics for Data SiencE) qui travaille au sein de LIRMM se spécialise dans l’extraction de connaissances et de la fouille de données au sein d’ensemble de bases de données Big Data.

Un partenariat donnant donnant

Il y a beaucoup de librairies de machine Learning disponibles, mais une réelle expertise en science des données est très rare en France”, explique Romain Chaillan. En cela, le partenariat avec les deux unités de recherche du CNRS permet à de jeunes chercheurs de progresser dans leur domaine de prédilection ainsi que trouver rapidement un stage, voire un emploi au sein d’entreprises qui ont besoin de spécialiste en science des données.

“Les opportunités du Master Data Science de Montpellier sont nombreuses puisqu’il intègre un cursus en apprentissage en entreprise. Les besoins sont tellement nombreux qu’ils n’ont aucune difficulté à se rendre indispensables”, déclare Maximilien Servajean, Enseignant chercheur au LIRMM.

Pour Twin Solutions, le partenariat est déjà positif. Selon nos interlocuteurs, il renforce son expertise en science des données et permettra de développer des solutions basées sur des algorithmes d’intelligence artificielle. La fin du partenariat prévu pour le 15 janvier 2019 ne sera pas forcément le clap de fin de cette aventure combinant savoir-faire industriel et universitaire. “Le contrat de collaboration a été établi pour une durée d’un an. Nous réfléchissons à le prolonger afin de dégager toutes les possibilités de cette collaboration”, explique Romain Chailan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

#topcontrol { bottom: 75px;

Send this to a friend