Vendeuse sur Vinted ? Des centaines de photos détournées par les pervers

Vendeuse sur Vinted ? Des centaines de photos détournées par les pervers

Des pervers récupèrent les photos des vendeuses sur Vinted et les publient insidieusement sur des sites de voyeurisme. L’avènement des réseaux sociaux a exacerbé ce type de vol et de détournement de photos, mais les femmes abonnées sur Vinted ne s’attendaient pas à ce type d’abus.

Une marée de propositions indécentes pour les vendeuses sur Vinted

Vinted est un marketplace où vous pouvez à la fois vendre, acheter ou échanger des articles d’occasion en ligne. Vêtements, chaussures, lingeries, accessoires de mode, bijoux, objets de décoration, linges de maison, jouets, articles de puériculture… Tout se vend sur la plateforme.

Pour les vendeurs, le principe est simple : ils prennent l’article en photo, les postent dans la catégorie adéquate et attendent les acheteurs. Dans certains cas, les vendeuses se prennent en photo avec l’article à vendre, sans pour autant montrer leur visage. Ces photos, des pervers peuvent les récupérer.

Les photos volées sont ensuite publiées sur des sites de voyeurismes. Suite à quoi, bon nombre de vendeuses sur Vinted subissent du harcèlement sexuel via message privé sur la plateforme. Les abus vont des petites tentatives de dragues aux propositions les plus indécentes. Certaines se font aussi insulter.

Des images stockées dans la catégorie « Photos volées »

Le webzine numérique Numerama a mené l’enquête sur cette affaire. Les journalistes ont pu découvrir une liste de sites et de forums de voyeurisme où sont publiées les photos de femmes volées sur Vinted. Les images se retrouvent dans la catégorie des « Photos volées » et apparaissent sous forme de liens Vinted.

Vendeuse sur Vinted ? Des centaines de photos détournées par les pervers

En cliquant sur les liens, les pervers affichent non seulement l’image, mais tombent directement sur le profil des vendeuses sur Vinted. À partir de là, ils peuvent contacter directement leur victime via message privé. Certains sites de voyeurisme peuvent proposer des outils d’IA pour déshabiller instantanément les photos volées de ces femmes.

Dans la catégorie des photos volées, les sites publient également des images de femmes prises lors de leur examen gynécologique, des photos prises dans les douches et les vestiaires ou encore des photos prises dans les boîtes de nuits, etc. Ces images témoignent du haut degré de perversité de ses sites et des personnes qui les fréquentent.

Vinted met tout en oeuvre pour créer un environnement sécurisé

En subissant régulièrement ces harcèlements sexuels en ligne, certaines vendeuses sur Vinted avouent ne pas être en sécurité sur la plateforme. Interrogés sur cette affaire, les responsables du marketplace assurent pourtant être attentifs à ces risques d’abus et mettent tout en œuvre pour créer un environnement sécurisé pour les abonnés.

« La confiance et la sécurité de nos membres sont une priorité absolue et nous ne tolérons aucune forme de harcèlement ou de comportements inappropriés sur notre plateforme », déclare l’entreprise.  « Les mesures de sécurité sont régulièrement vérifiées et améliorées », ajoute-t-elle.

Les utilisatrices victimes de harcèlement ne partagent pas cette idée. La plateforme, disent-elles, n’est pas sécurisée. Par ailleurs, peu savent qu’elles peuvent porter plainte, ce type de vol et de détournement de photo constituant une violation de la vie privée selon le RGPD. Quand bien même elles portent plainte, la lourdeur des procédures les décourage rapidement.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *