Votre voiture intelligente est-elle à l'abri des hackers ?

Votre voiture intelligente est-elle à l’abri des hackers ?

Dans quelle mesure votre voiture est-elle à l’abri des hackers ? Les systèmes connectés comme le GPS ou l’écran d’info-divertissement se généralisent dans les véhicules. Ces derniers deviennent de plus en plus intelligents, mais cela implique une plus grande exposition aux cybermenaces.

Les hackers : une réelle menace pour les voitures

À l’ère du tout-connecté, les voitures deviennent de plus en plus intelligentes. Les systèmes connectés qui ajoutent une série de capacités aux véhicules se multiplient. Certains, comme le GPS, sont désormais inscrits dans le quotidien des conducteurs

Les GPS connectés n’indiquent plus seulement l’itinéraire d’un point A à un point B, mais fonds bien plus. La plupart des systèmes peuvent par exemple planifier un itinéraire en fonction des conditions de circulation en temps réel. D’autres permettent aux conducteurs de bénéficier d’une assistance virtuelle en cas de problèmes ou tout simplement pour trouver un parking.

À mesure que les véhicules deviennent plus intelligents et plus connectés aux réseaux Wi-Fi, les pirates auront plus d’occasions de pénétrer dans les systèmes des véhicules. Les constructeurs automobiles sont pleinement conscients de ces risques et commencent à investir dans la cybersécurité. 

Pour autant, les voitures connectées sont-elles à l’abri des hackers ? Ceci en sachant que de nombreux systèmes embarqués sont aujourd’hui connectés aux smartphones du conducteur ? La réponse est non. Non seulement les hackers peuvent extorquer les données personnelles de la victime, mais pourraient également accéder aux systèmes de contrôle de la voiture. Ce qui pose une réelle menace pour les occupants.

Les voitures intelligentes vulnérables aux hackers

Sam Curry, un hacker éthique (hunter) américain, a découvert de nombreuses vulnérabilités sur les systèmes connectés de certaines marques de voitures. En menant des recherches sur la cybersécurité des véhicules intelligents, cet habitué des programmes de bug bounty a entre autres découvert des failles de sécurité au niveau des portails Web de certains constructeurs, comme Kia.

En exploitant ces vulnérabilités, le hacker a pu créer une session sur le site, ce qui, au final, lui a permis d’accéder aux mécanismes de commande à distance des voitures. En exploitant une faille de sécurité au sein des applications Web de Ferrari, le hacker a également pu prendre le contrôle des véhicules de la marque.

Lors de ces expériences, Sam Curry et ses collègues chercheurs ont également pu accéder à des données sensibles des constructeurs. Chez Mercedes Benz par exemple, certaines données leur ont permis d’envoyer des commandes aux véhicules des clients de la marque. Et puis, il y a les fournisseurs GPS comme Spireon, que les hackers peuvent également utiliser comme vecteur d’attaque. Les voitures intelligentes présentent incontestablement des avantages. Néanmoins, les constructeurs automobiles et leurs partenaires technologiques doivent impérativement anticiper les risques et réaliser régulièrement des audits de sécurité pour protéger leurs clients des attaques de hackers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest