500 000 Français victimes de fuite de données médicales

Des données médicales appartenant à près d’un demi-million de Français ont été volées puis publiées en ligne. Le fichier contient les données sensibles et confidentielles des victimes. L’enquête est en cours pour cette fuite d’une ampleur sans précédent en France. 

Des données issues d’une trentaine de laboratoires français

Les données volées sont accessibles à partir de plusieurs sites. Ils comprennent les noms, les numéros de téléphone et les adresses postales de 491 840 personnes. Dans certains cas, il est accompagné d’informations supplémentaires, notamment le numéro de sécurité sociale, la date de naissance, le groupe sanguin, le nom du médecin généraliste, l’assurance maladie et le dossier médical (les traitements, le statut VIH, les résultats des tests de grossesse, …).

Les données auraient été volées dans une trentaine de laboratoires médicaux différents, principalement localisés dans le nord-ouest de la France. Et les informations divulguées correspondraient à des échantillons prélevés entre 2015 et octobre 2020. Durant cette période, ces laboratoires auraient utilisé le même logiciel de gestion médicale publié par le groupe Dedalus Healthcare Systems. Néanmoins, les responsables chez Dedalus estiment que le logiciel n’est pas la seule cause de cet incident. 

Les données proposées à la vente sur Telegram ?

 

Suite à ses investigations, le journaliste de Zataz Damien Bancal a déclaré que les données sont disponibles sur sept sites différents. Les données volées étaient en la possession d’un certain nombre de pirates qui avaient l’intention de les vendre sur Telegram. Cependant, l’un d’eux aurait publié les données sur des sites accessibles au public suite à un désaccord au sein du groupe.

Au-delà de ces 500 000 points de données, certains journalistes suggèrent que les hackers sont en possession d’autres données. Plus tôt, le ministère de la Santé avait déjà annoncé la vente de 50 000 données personnelles appartenant à des médecins et des personnels de la santé en France. Ces données auraient été vendues sur le Dark Web. S’en suit ce nouvel épisode de piratage qui témoigne encore une fois de l’importance de la cyber-insécurité.

Pin It on Pinterest