Accueil > Sécurité > WoW Classic : de nombreux joueurs victimes d’une attaque DDoS
wow classic ddos

WoW Classic : de nombreux joueurs victimes d’une attaque DDoS

Une cyberattaque de type DDoS a été menée contre les serveurs de Blizzard le 8 septembre 2019. Pendant plusieurs heures, de nombreux joueurs de World of Warcraft Classic sont restés incapables d’accéder au jeu…

Le 27 août 2019, Blizzard a comblé de joies toute une communauté de fans en relançant la toute première version de son célèbre jeu en ligne World of Warcraft. Intitulé  » World of Warcraft Classic « , ce remake fidèle à l’original connaît un immense succès et réunit plusieurs centaines de milliers de joueurs depuis son lancement.

Malheureusement pour Blizzard (et surtout pour les joueurs), la hype autour de WoW Classic a aussi attiré l’attention de personnes mal intentionnées. Le 8 septembre 2019, les serveurs du jeu ont été mis hors service par une série d’attaques DDoS. De nombreux joueurs se sont retrouvés dans l’incapacité d’accéder au jeu.

Selon le site web Kotaku, les attaques par déni de service ont débuté le 8 septembre 2019 aux alentours de 11h00 du matin. Il aura fallu attendre le lendemain matin pour que Blizzard soit en mesure de rétablir tous les serveurs impactés.

Tout au long de l’incident, le compte Twiter de service client de Blizzard a partagé des informations concernant l’attaque et l’intervention des techniciens. Lundi soir, malgré le rétablissement des serveurs, des problèmes de latence et de connexion étaient toujours à déplorer.

WoW Classic : les serveurs de Blizzard désactivés pendant plusieurs heures

wow classic serveur

Certains joueurs affirment avoir vu un compte Twitter annoncer cette attaque DDoS avant qu’elle ne survienne. Ce compte pourrait appartenir au coupable, et a depuis lors été suspendu. Cependant, Blizzard n’a pas encore confirmé officiellement qu’il s’agit bien du responsable.

Cet incident tombe mal, alors que WoW Classic est actuellement sous le feu des projecteurs. L’attaque par déni de service a de toute évidence touché un grand nombre d’usagers. Néanmoins, ce n’est pas la première fois que Blizzard est touché par une attaque DDoS.

En 2018, le responsable d’une attaque menée contre World of Warcraft en 2010 a été condamné par la justice américaine à payer près de 30 000 dollars et à purger un an de prison. À l’été 2019, un autre cybercriminel a été condamné à 27 mois de prison et 95 000 dollars de dommages et intérêts suite à des attaques menées en 2013 contre Sony Online Entertainement, League of Legends, Dota 2 ou encore le service Battle.net de Blizzard.

Les jeux en ligne sont des cibles de choix pour les cybercriminels et les hackers, et particulièrement pour les attaques DDoS. Malheureusement, même pour un géant comme Blizzard, il est très difficile d’empêcher ce type d’attaques…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend