Accueil > Cloud computing > Ransomwares : le Cloud Computing peut être la meilleure solution de sécurité
ransomwares cloud computing

Ransomwares : le Cloud Computing peut être la meilleure solution de sécurité

Depuis quelques mois, les ransomwares sont de plus en plus nombreux et de plus en plus redoutables. Ces logiciels malveillants peuvent bloquer l’accès à un ordinateur jusqu’à ce que l’utilisateur accepter de payer une rançon. Face à ce type d’attaque, les entreprises n’ont généralement d’autre choix que de se plier aux exigences des hackers et d’accepter de payer des sommes colossales pour récupérer l’accès à leurs données. Le montant des rançons peut atteindre plusieurs millions de dollars. Toutefois, le cloud computing pourrait se présenter comme la solution à ce problème, mais aussi pour les problèmes de vol de données et autre hack. Le cloud permet en effet de réagir plus rapidement aux cyberattaques qui menacent les entreprises.

Selon Kaspersky, le coût moyen d’un ransomware pour les entreprises s’élève à 713 000 dollars. Ce coût regroupe non seulement le montant de la rançon, mais aussi les pertes indirectes liées aux données perdues, à l’amélioration de l’infrastructure et à la dégradation de l’image de marque. En moyenne, le prix des rançons ne dépasse pas 300 dollars. Ce sont donc les coûts indirects, comme la restauration des données et la réparation du réseau qui coûtent le plus cher aux entreprises.

Ransomwares : les entreprises ne sont pas suffisamment préparées aux cyberattaques

Toujours d’après Kaspersky, il existe deux types de ransomwares. L’une est l’extorsion, consistant à obliger la victime à payer pour déchiffrer ses données, tandis que la seconde forme a pour but d’endommager les données, à l’instar de la récente attaque ExPetya. Les attaques de ce type détruisent les données, et l’utilisateur ne peut les récupérer même après avoir payé la rançon. Il est donc préférable de limiter l’exposition des données à l’avance afin de réduire les risques d’être victime d’un ransomware.

Malgré les pertes immenses que peuvent engendrer les ransomwares, les entreprises restent très mal préparées face à ces cyber-attaques. D’après un sondage récemment mené par Webroot, seules 21% des petites et moyennes entreprises américaines se disent réellement prêtes à gérer ces menaces de sécurité. Cette négligence est une aubaine pour les hackers. Il est donc indispensable que les entreprises se prémunissent contre ces attaques dans toutes les industries.

Ransomwares : le cloud computing est extrêmement sécurisé et largement moins cher qu’un système de sécurité interne

Dans ce contexte, plutôt que d’investir dans un système complet de cybersécurité, le cloud computing peut se présenter comme une alternative beaucoup plus économique, mais également plus fiable. Les principaux acteurs du cloud computing, comme Microsoft, Amazon, IBM et Oracle ne peuvent se permettre de subir une fuite de données ou autres cyberattaques. De fait, ces entreprises présentent le plus haut niveau de sécurité informatique dans le monde entier. Ce niveau de sécurité s’applique non seulement à leurs propres données, mais également à celles de leurs clients.

Ainsi, en plus de permettre aux entreprises de réduire leurs charges de façon considérable, le cloud computing peut également permettre de renforcer la sécurité. C’est l’une des raisons pour laquelle l’adoption du cloud par les entreprises de toutes les industries est en forte augmentation depuis maintenant plus de 12 mois. Les fournisseurs de cloud comme Microsoft, Amazon et Google investissent fortement dans la sécurité de leur infrastructure pour répondre à cette demande. Les sommes investies par ces géants sont largement supérieures à celles que peuvent se permettre de dépenser les entreprises ordinaires.

A lire également

Veritas Vision : l’entreprise doit faire ses preuves dans l’ère du multi Cloud

La semaine du 18 septembre, Veritas organisait à Las Vegas son événement Veritas Vision. Les …

Send this to a friend