adblockers

La fin des bloqueurs de pub sur Chrome ? Google retrousse ses manches

D’ici peu, Chrome va connaître le même sort que YouTube. Google envisage d’interdire les adblockers dans ses prochaines mises à jour. Et cette nouvelle ne passe pas auprès des utilisateurs.

Les publicités ont toujours été des sources de revenus considérables pour Google. Cependant, ces promotions gênent la navigation sur Chrome et YouTube. Les internautes optent alors pour les adblockers afin de résoudre ce problème. Ces logiciels bloquent les pubs, et améliorent ainsi l’expérience sur internet. Mais Google veut interdire cette stratégie. Les démarches sont déjà en cours sur YouTube, et Chrome sera la prochaine cible.  

Manifest V3, la nouvelle mise à jour de Google

Google se base sur les fichiers « Manifest » pour améliorer le comportement des extensions sur Chrome. Manifest V3 est le dernier-né de ces innovations. Avec cette mise à jour, Chrome sera plus performant, et plus sécurisé.

Avec les « service workers », les scripts en arrière-plan ne seront plus actifs en permanence. Chrome sera plus fluide et plus rapide, car il n’exploite que très peu de RAM. Par ailleurs, les extensions ne peuvent plus utiliser l’API webRequest. Enfin, elles seront aussi plus manipulables, avec les limitations de permissions.

La fin des adblockers

Certes, Manifest V3 apporte des innovations considérables sur Chrome. Mais malheureusement, les adblockers ne seront plus fonctionnels après le lancement des mises à jour. L’API webRequest sera remplacée par la DeclarativeNetRequest. Les requêtes réseau seront alors étudiées de près, avec des programmes spécifiques. Cette stratégie concerne toutes les extensions, mais les adblockers seront les plus touchés.

Avec cette nouvelle API, les extensions ne peuvent plus manipuler les données sur Chrome. Elles doivent définir à l’avance des règles de blocage au lieu de faire une modification en temps réel. Par ailleurs, les règles à respecter passeront à 30 000 avec Manifest V3. Cette mesure impacte considérablement le fonctionnement des adblockers.

Toutefois, les utilisateurs peuvent toujours profiter de ces bloqueurs de publicité. Les mises à jour ne seront lancées qu’en juin 2024.

Les développeurs n’ont pas dit leurs derniers mots

Certains développeurs d’adblockers n’apprécient pas cette nouvelle. Ils se sont réunis pour trouver une solution à ce problème. Ces spécialistes ont contacté Google afin d’alléger les limitations de Manifest V3.

Le géant de la high-tech n’a pas négligé les requêtes des développeurs. Google a annoncé une amélioration de l’API DeclarativeNetRequest. Cette dernière sera plus flexible pour certaines extensions. De plus, des documents seront aussi à disposition des développeurs pour les aider à maîtriser Manifest V3.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *