Accueil > Analytics > Adobe utilise le Machine Learning pour détecter les images photoshoppées
adobe machine learning photoshop

Adobe utilise le Machine Learning pour détecter les images photoshoppées

Adobe développe un système de Machine Learning permettant de détecter automatiquement les images retouchées avec Photoshop. L’intelligence artificielle pourrait ainsi permettre de lutter contre les images frauduleuses utilisées pour véhiculer des  » fake news « .

A l’ère des réseaux sociaux, la retouche d’images peut être une redoutable arme de désinformation. Les montages frauduleux prolifèrent sur le web, et sont bien souvent relayés afin de véhiculer des opinions politiques. De plus, avec l’essor de l’intelligence artificielle, il est de plus en plus facile de réaliser de tels montages.

Bien souvent, ces retouches sont réalisées avec Photoshop. De fait, en tant qu’éditeur du logiciel, Adobe estime devoir contribuer à la lutte contre ce fléau des temps modernes. Dans ce contexte, tout comme Facebook utilise l’IA pour détecter les Fake News, l’entreprise américaine annonce le développement d’un système de Machine Learning permettant de détecter automatiquement les photos retouchées.

Dans le cadre de la conférence CVPR, dédiée à la technologie de vision par ordinateur, Adobe a démontré comment son IA peut être utilisée pour identifier trois types différents de manipulations d’image très courants : le splicing (qui consiste à combiner deux parties d’images différentes), le clonage (qui consiste à copier-coller un élément d’une image plusieurs fois) et enfin la suppression d’un élément de l’image.

Traditionnellement, pour repérer ces retouches, les experts humains recherchent des indices dissimulés dans l’image. En effet, lorsque ces changements sont effectués, ils laissent des traces comme des variations suspectes de couleurs ou de luminosité sur la photo.

Adobe veut lutter contre la désinformation grâce à l’intelligence artificielle

adobe machine learning

Grâce au Machine Learning, Adobe est en mesure d’automatiser ce processus afin de l’accélérer. Comme la plupart des systèmes d’apprentissage automatique, celui-ci apprend à détecter les retouches en se basant sur un large ensemble de données d’images éditées.

Lors de tests effectués, ce système de Machine Learning s’avère plus efficace pour détecter les images retouchées que la plupart des systèmes similaires déjà existants. De plus, cette nouvelle approche basée sur l’IA pourrait permettre de découvrir d’autres indices de retouches d’image plus subtils.

En revanche, l’efficacité de l’IA repose fortement sur les données à partir desquelles elle est entraînée. Par rapport aux experts humains, elle est également moins apte à repérer des indices de retouche plus complexes tels que des inconsistances dans la géométrie des ombres ou des réflexions.

Quoi qu’il en soit, le Machine Learning pourrait être d’un grand secours pour assister les experts humains à repérer les images frauduleuses. Pour l’heure, toutefois, il ne s’agit que d’un projet de recherche de la part d’Adobe. On ignore s’il se concrétisera dans l’avenir par un produit commercial.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend