facebook machine learning fake news

Facebook utilise le Machine Learning pour combattre les Fake News

Facebook utilise désormais le Machine Learning pour lutter contre la propagation des Fake News sur son réseau social. Une fois qu’une fausse information est identifiée par un modérateur humain, les duplicatas seront désormais détectés et supprimés automatiquement grâce à l’intelligence artificielle.

A l’heure où les réseaux sociaux sont de plus en plus utilisés pour s’informer, les Fake News sont un véritable fléau. Afin d’y faire face, Facebook vient d’annoncer une nouvelle série de mesures.

Parmi ces initiatives, on compte l’usage du Machine Learning pour identifier les hoax partagés par différents comptes. En effet, même si l’intelligence artificielle n’est pas encore capable d’identifier directement les fake news, elle peut permettre de repérer les copies d’articles déjà débunkés par des modérateurs humains.

Facebook utilise le Machine Learning pour assister ses modérateurs humains

machine learning humain

Par exemple, après qu’une fausse information ait été repérée par un modérateur, le Machine Learning a permis d’identifier 20 domaines et 1400 liens propageant la même ineptie. Concrètement, les algorithmes de Facebook s’entraînent à présent à prédire quelles pages sont enclines à partager du contenu mensonger.

Pour ce faire, l’IA peut par exemple chercher les pages dont les administrateurs vivent dans un pays et ciblent une audience d’un autre pays. Une technique couramment employée par les spammers.

D’autres mesures ont été annoncées par Facebook pour lutter conte les Fake News. La firme va notamment s’associer avec des  » fact checkers  » tiers dans davantage de pays. Désormais, l’entreprise a des partenaires dans 14 pays différents et compte continuer à étendre ce programme au cours de l’année 2018. De plus, Facebook va davantage lutter contre l’usage de photos et de vidéos sorties de leur contexte.