Accueil > Sécurité > Amazon acquiert Eero : naissance d’un monstre dévoreur de données ?
amazon acquiert eero données

Amazon acquiert Eero : naissance d’un monstre dévoreur de données ?

Amazon vient d’annoncer l’acquisition de la startup Eero, et cette acquisition pourrait donner naissance à un véritable monstre dévoreur de données plus vorace encore que Facebook. C’est ce que craignent de nombreux utilisateurs des produits du pionnier du mesh-networking.

Depuis 2015, Eero permet aux particuliers d’accélérer leurs connexions WiFi grâce à de petits Beacons à brancher dans les prises électriques des différentes pièces de la maison pour relayer le signal du routeur principal. Grâce à la collecte de données sur les habitudes de l’utilisateur et la façon dont il se sert de ses objets connectés, le logiciel d’Eero est également capable d’apprendre et d’évoluer pour s’adapter au fil du temps.

Malgré ces pratiques de collecte de données, jusqu’à présent, Eero n’était pas une menace pour la confidentialité des utilisateurs. Même si l’entreprise collecte d’innombrables données pour découvrir des patterns sur l’utilisation des appareils connectés ou le temps passé en ligne, la startup assure que les informations sont anonymisées.

Toutefois, ce tableau candide risque de s’assombrir suite à l’acquisition fraîchement annoncée d’Eero par Amazon. En théorie, cette acquisition pourrait sembler très positive pour les consommateurs. Eero pourra par exemple augmenter la puissance de calcul des enceintes connectées Amazon Echo, ou répartir la bande passante entre les différents appareils de l’utilisateur en fonction de leur usage.

Amazon acquiert Eero et plus rien ne garantit (vraiment) la confidentialité des données

Cependant, on peut aussi redouter qu’Amazon demande à Eero de ralentir automatiquement les appareils de marques concurrentes au profit de ses propres devices. Par exemple, un iPad d’Apple pourrait être automatiquement bridé tandis qu’une tablette Amazon Fire verrait sa vitesse de connexion maximisée.

De plus, sous la coupe d’Amazon, Eero ne pourra plus définir sa propre politique de confidentialité des données. La firme sera entièrement soumise à la volonté de sa maison-mère. De fait, plus rien ne garantira que les données collectées seront toujours anonymisées…

Plusieurs utilisateurs ont déjà exprimé sur Twitter leurs craintes liées à cette acquisition, mais Eero tente de les rassurer. La startup affirme ainsi que la confidentialité de ses utilisateurs est prise très au sérieux et qu’elle continuera à la protéger après cette acquisition. Malheureusement, suite aux nombreux scandales liés à la collecte de données personnelles par les géants du GAFAM, il est devenu difficile de faire confiance aux géants de la tech…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend