Amazon investit dans les soins de santé. Est-ce pour les données ?

Amazon investit dans les soins de santé. Est-ce pour les données ?

Amazon a annoncé vouloir acquérir One Medical, un fournisseur de soins de santé primaire à travers les États-Unis. Si le contrat négocié à 3,9 milliards de dollars dénote clairement l’ambition du géant de l’e-commerce à conquérir le marché de la santé, beaucoup se demandent si cette acquisition ne cache pas autre chose. 

Amazon renforce sa position sur le marché de la santé

Amazon a commencé la conquête du secteur très porteur de la santé en 2018 avec l’acquisition de PillPack, rebaptisé Amazon Pharmacy. Deux ans plus tard, il lance Amazon Care, une clinique virtuelle.

Cette nouvelle acquisition s’inscrit visiblement dans sa stratégie globale consistant à gagner davantage de parts de marché de ce secteur très concurrentiel de la santé. Medical One, l’entreprise dans le collimateur d’Amazon, propose à ses membres un « accès transparent à des soins complets » moyennant un abonnement annuel de 199 dollars.

Medical One offre également à ses abonnés un ensemble de ressources comme les applications ou un accès 24h/24 et 7j/7 à l’assistance médicale virtuelle. Au premier trimestre 2022, l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires net de plus de 250 millions de dollars. 

Ce fournisseur aide à combler le fossé entre le système de santé public inefficace des États-Unis et l’assurance maladie très coûteuse. Est-il seulement question de marché ou est-ce que ce rachat cache une tentative de ciblage pour Amazon Pharmacy ?

Amazon réfute une exploitation des données de Medical One

Amazon est bien connu pour ses pratiques de ciblage publicitaire grâce aux données. De fait, cette acquisition amène à se demander si l’entreprise ne prévoit pas d’utiliser les données des quelques 800 000 clients de One Medical. Ce, pour booster entre autres les ventes d’Amazon Pharmacy aux États-Unis.

Le géant du commerce en ligne réfute totalement ces allégations. Un porte-parole d’Amazon a déclaré que les informations sur les clients de One Medical sont protégées par la loi américaine HIPAA (Health Insurance Portability and Accountability Act). 

Il ajoute : « Ces données sont traitées séparément de toutes les autres entreprises d’Amazon, comme l’exige la loi […] Amazon ne partagera jamais les informations de santé personnelles des clients de One Medical à des fins de publicité ou de marketing pour d’autres produits et services d’Amazon sans l’autorisation claire du client ». 

Et en cas « d’autorisation claire » ?

Amazon investit dans les soins de santé. Est-ce pour les données ?

Cette déclaration sous-entend-elle qu’Amazon mettra en place une stratégie de ciblage publicitaire pour Amazon Pharmacy en cas « d’autorisation claire » des utilisateurs ? Il faudrait dans ce cas-là que le processus d’autorisation soit absolument transparent.

Mais jusqu’ici, la question de la transparence sur l’utilisation des données des utilisateurs relève encore de l’utopie dans le vaste monde de la technologie. Au-delà du ciblage publicitaire, les experts en cybersécurité pointent du doigt un autre problème : la vulnérabilité d’Amazon aux cyberattaques.

L’entreprise agrège un volume hallucinant de données, ce qui en fait une cible privilégiée pour les hackers. Pour l’heure, l’acquisition n’est pas encore effective. Les deux parties attendent encore l’approbation des régulateurs et des actionnaires de One Medical.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest