Accueil > Intelligence artificielle > En Australie, les robots pervenches envoient les voitures à la fourrière
sydney intelligence artificielle fourrière

En Australie, les robots pervenches envoient les voitures à la fourrière

En Australie, des robots dotés d’intelligence artificielle ont été déployés à Sydney afin de surveiller les rues à stationnement interdit. Si une voiture s’y gare, l’IA contacte automatiquement la fourrière qui n’a plus qu’à envoyer une remorque… 

Depuis maintenant plus d’une décennie, Jayen Ashar, ingénieur en chef chez Clearway Tech, accompagne l’équipe de robots footballeurs autonomes de New South Wales, Australie.

Grâce à cette expérience, il a décidé d’utiliser la technologie sur laquelle reposent les robots footballeurs afin de réguler le trafic routier à Sydney. Son idée est notamment d’empêcher les voitures de se garer dans les rues à stationnement interdit grâce à l’intelligence artificielle.

En effet, les robots footballeurs reposent en grande partie sur le Machine Learning. C’est cette technologie qui leur permet de voir la balle, de comprendre où ils sont sur le terrain, ou encore d’apprendre à marcher.

Ashar quant à lui propose d’utiliser cette technologie pour mettre au point un système capable de détecter automatiquement un véhicule qui bloque une route à stationnement interdit. Ce système a appris à identifier les voitures qui posent problème en analysant les données historiques de trafic.

Les robots pervenches en cours de test à Sydney

Le système est actuellement en cours de test à Sydney, où 630 km de rues à stationnement interdit ont été déployées depuis 2013 pour faire face à la hausse du nombre de véhicules en circulation. Un conducteur qui gare sa voiture dans une rue à stationnement interdit risque une amende de 263 dollars, et 205 dollars d’amende supplémentaires si un camion-remorque arrive sur place avant lui.

Au fil des 17 derniers mois, plus de 1000 véhicules ont été envoyés à la fourrière. Pour cause, se garer dans une rue de ce type peut bloquer toute une voie et provoquer de terribles embouteillages.

L’IA opère au niveau d’une bande de deux kilomètres située à la Chippendale Wattle Street au coeur de la ville. Elle reçoit les données en provenance de capteurs connectés au Sydney Coordinated Adaptive Traffic System, déjà chargé d’enregistrer les déplacements des véhicules au niveaux des feux de signalisation. Après avoir analysé le trafic, si le système détecte une voiture mal garée, elle contacte automatiquement le NSW Transport Management Centre qui envoie un camion-remorque afin d’emmener le véhicule incriminé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend