Accueil > Cloud computing > 75% des bases de données seront sur le Cloud d’ici 2022 selon Gartner
bases de données cloud

75% des bases de données seront sur le Cloud d’ici 2022 selon Gartner

Les bases de données sont de plus en plus déployées sur le Cloud, et le phénomène devrait continuer à s’accentuer au cours des prochaines années. C’est ce que révèle une étude menée par Gartner.

Les bases de données déployées sur site appartiendront bientôt au passé. Selon une étude menée par Gartner, le futur des bases de données se trouve dans le Cloud.

Aujourd’hui, les startups qui souhaitent implémenter une nouvelle base de données ne le font plus sur leurs propres serveurs. Sur les cinq principaux vendeurs de bases de données, quatre sont aussi des fournisseurs de services Cloud : Oracle, Microsoft, AWS et IBM. Ainsi, Microsoft et Amazon Web Services instiguent à eux seuls 75,5% de la croissance du marché.

De même, selon l’enquête menée par Gartner, les petites et les grandes entreprises migrent plus rapidement vers le Cloud tandis que les grandes entreprises en feront de même sur plusieurs années. D’ici 2022, 75% des bases de données seront déployées ou migrées vers une plateforme Cloud.

Les bases de données sur le Cloud offrent de nombreux avantages

De plus en plus de clients de Gartner développent ou déploient de nouvelles applications vers le Cloud, ou transfèrent des assets existants. Ce rythme devrait continuer à accélérer au fil du temps. Le phénomène serait amplifié par l’essor des cas d’usage d’analyse de données comme le Data Warehousing, les Data Lakes, l’intelligence artificielle ou le Machine Learning.

Toujours d’après Gartner, il est désormais nécessaire pour les entreprises de migrer vers le Cloud afin de rester compétitives. Pour cause, c’est désormais dans les nuages que les innovations surviendront en premier. Les nouvelles applications sont maintenant proposées en SaaS (logiciel en tant que service) uniquement sur le Cloud, ou d’abord sur le Cloud.

Le nuage permettra aussi aux entreprises de profiter d’une plus large variété de DBMS, et d’une flexibilité accrue. Le déploiement sera moins coûteux grâce à la flexibilité et à la configuration rapide des infrastructures. Le modèle de tarification basée sur l’utilisation va aussi permettre de réduire les dépenses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend