J-1 : WEBINAR Jeudi 8 avril 2021 – Bâtiments connectés et cyberattaques !

Les bâtiments connectés offrent de nombreux avantages, mais cette technologie révolutionnaire représente aussi un risque de cybersécurité. Découvrez quels sont ces dangers et comment s’en protéger, à travers un webinar organisé par Eaton.

RDV le Jeudi 8 avril 2021, de 9h30 à 10h30.

Depuis plusieurs années, les technologies de Smart City (ville intelligente) et de bâtiments connectés connaissent un véritable essor. Dans toutes les grandes villes du monde, l’Internet des Objets et le Big Data s’invitent dans les immeubles.

Qu’est-ce qu’un Smart Building ? Il s’agit d’un bâtiment équipé de divers capteurs permettant de collecter des données sur sa sécurité, son état ou encore sa consommation d’énergie.

Ces informations sont transmises vers des systèmes informatiques via internet. Elles peuvent ensuite être analysées, notamment pour la surveillance, la maintenance prédictive ou la gestion énergétique.

Désormais, grâce à l’intelligence artificielle, les systèmes les plus modernes permettent d’automatiser la gestion du chauffage et de l’éclairage. De même, les dispositifs de sécurité comme les caméras de surveillance et les équipements anti-incendie peuvent détecter les dangers et réagir sans l’intervention d’un humain.

Cette innovation offre un potentiel révolutionnaire, en permettant d’accroître la sécurité et la fiabilité des bâtiments intelligents tout en réduisant les coûts et la pollution qu’ils génèrent. Toutefois, le revers de la médaille est un risque accru en termes de cybersécurité…

 

Quatre bâtiments connectés sur dix ciblés par des cyberattaques

En 2019, l’entreprise de cybersécurité Kaspersky a mené une étude sur plus de 40 000 bâtiments connectés. Le constat est édifiant : rien qu’au premier semestre, 37,8% des ordinateurs utilisés pour le contrôle des Smart Buildings ont été pris pour cible par des cyberattaques.

Même si ces attaques ne ciblaient pas toujours spécifiquement les systèmes d’automatisation de bâtiments (BAS), tous les ordinateurs sont menacés par les hackers et les machines hébergeant ces systèmes n’échappent pas à ce fléau.

Parmi les bâtiments pris d’assaut, 11% ont été attaqués par des malgiciels de type  » spyware «  visant à dérober les identifiants permettant de se connecter au système. Si une telle attaque atteint son but, les conséquences peuvent être catastrophiques.

Un pirate informatique peut alors prendre le contrôle complet du bâtiment, et agir à sa guise. Il sera par exemple capable d’augmenter le chauffage au maximum ou de verrouiller les portes. Les occupants de l’immeuble seront alors à sa merci, et n’auront d’autre choix que de se plier à ses exigences.

Les cybercriminels peuvent aussi obtenir l’accès au réseau par le biais d’email de phishing ou hameçonnage. En 2016, des pirates avaient employé cette méthode pour accéder au réseau d’une usine allemande de métallurgie.

Ils avaient ensuite pris le contrôle du logiciel de gestion de production, détruit les points d’interaction humain-machine, et manipulé le haut fourneau pour cause de graves dommages matériels. Un désastre pour l’entreprise.

Autre exemple : en 2014, des hackers ont piraté le système d’air conditionné de la chaîne américaine de supermarchés Target. Ceci leur a permis de dérober les numéros de carte de crédit de plus de 40 millions de clients.

Un webinar pour découvrir les risques des bâtiments connectés… et apprendre à s’en protéger

Les cyberattaques sur les bâtiments connectés représentent un grand danger, car leur impact ne se limite pas au virtuel et se propage au monde physique. L’impact peut être encore plus dramatique pour certains établissements, tels que les hôpitaux. Pour le comprendre, il suffit d’imaginer une coupure de courant en salle de réanimation ou une extinction des lumières en pleine opération de chirurgie…

Selon Zion Market, l’envergure du marché du Smart Building sera multiplié par 10 en 2024 par rapport à 2016. Or, alors que l’industrie se développe à pleine vitesse, les entreprises restent pour la plupart inconscientes de ces risques majeurs de cybersécurité. C’est un réel problème.

Il est impératif de prendre connaissance de ces menaces émergentes, et des méthodes permettant d’y faire face. Avec la démocratisation des bâtiments intelligents, la cybersécurité devra faire partie intégrante de leur gestion.

Parmi les solutions permettant de lutter contre les cyberattaques, on peut citer la surveillance par intelligence artificielle et les solutions industrielles développées sur mesure. Dans l’idéal, la notion de cybersécurité doit être intégrée en amont dès la construction d’un bâtiment.

Afin d’éduquer les professionnels sur cette problématique, le spécialiste américain de la gestion d’énergie, Eaton, organise un webinar sur le thème  » Bâtiments connectés & cyberattaques : êtes-vous bien protégés ? « .

À travers ce rendez-vous, vous pourrez découvrir comment identifier les risques de cybersécurité auxquels sont confrontés les bâtiments intelligents. Plus important encore : vous apprendrez à vous protéger contre ces menaces…

Ce webinar est orchestré par Eric Rueda, Responsable Commercial Software & Connectivité EMEA, et François Debray, Chef Produit Onduleurs et solutions associées. Il aura lieu le jeudi 8 avril 2021, de 9h30 à 10h30. Pour vous inscrire à l’événement