IPTV illégaux

IPTV football : beIN bloque plusieurs sites alors que la CAN bat son plein

Le géant de la télévision, beIN, vient de passer à la vitesse supérieure dans sa lutte contre les IPTV illégaux. L’entreprise a bloqué plusieurs sites. Une situation délicate pour les adeptes. En effet, certains ne pourront pas vivre l’expérience palpitante de la CAN, l’événement sportif de référence en ces débuts d’année.

C’est désormais officiel, beIN va bloquer plus de 56 sites IPTV illégaux. Cette action était nécessaire pour limiter les pertes causées par ces plateformes. De plus, 70 sites qui diffusent la CAN ont aussi connu le même sort. Ces stratégies peuvent alors sauver les géants de la télévision. Toutefois, certains utilisateurs ne pourront plus voir leurs émissions favorites avec ces restrictions. Ils doivent désormais souscrire à des abonnements légaux.

IPTV illégaux : des pertes de plus de 500 millions d’euros par an

Oui, ce chiffre hallucinant est une réalité. L’entreprise beIN, et les ayants droit perdent des millions d’euros à cause des sites IPTV illégaux. Et cette situation s’aggrave lors des évènements sportifs majeurs, comme la CAN par exemple. Au lieu de les voir sur les chaînes de beIN, plusieurs adeptes vont se s’orienter vers les sites illégaux. Logiquement, il y aura une perte d’audience importante. Cette tendance a un impact sur la finance des entreprises.

Mais beIN va bientôt sortir de ce pétrin. L’entreprise a gagné son procès face à l’émergence des IPTV. Le tribunal judiciaire de Paris a ordonné le blocage de 126 sites diffusant la CAN et les championnats européens.

« Il est très important d’être proactif au début de la compétition où il y a un maximum de flux illicites » Caroline Guenneteau, secrétaire générale adjointe de beIN Media Groupe/directrice juridique de beIN Sports France.

Certes, c’est un petit pas pour beIN. Toutefois, cette action a suscité la réaction des géants du divertissement à travers la planète. Certains studios d’Hollywood ont même félicité l’entreprise, et la France tout entière pour cette avancée.

Une approche efficace pour limiter les pertes

Les IPTV illégaux, et les autres formes de piratage ont des conséquences financières pour les diffuseurs. BeIN, et les autres entreprises sont conscientes de cette situation. En effet, les pertes sont estimées à plus de 500 millions d’euros par an pour ces ayants droit. Le blocage des sites irréguliers était alors une action nécessaire pour lutter contre ce fléau.

Et ce n’est pas tout. Les victimes des IPTV illégaux auront aussi accès à une plateforme spécifique. Cette dernière contient des listes noires des fournisseurs d’accès. Il sera plus facile de détecter les nouveaux espaces illicites, et les bloquer au plus vite.

Pourtant, il faut rester vigilant

Ce n’est pas la première action contre les IPTV illégaux, loin de là. Les autorités ont déjà tenté plusieurs stratégies pour lutter efficacement contre ces sites. Certains ont fonctionné, d’autres n’ont pas touché les hackers. Mais dans tous les cas, les pirates informatiques trouvent toujours un moyen pour renverser la situation. Il faudrait alors penser à de nouvelles stratégies pour prévenir une hausse des IPTV illégaux dans quelques mois. 

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *