Boeing s’exprime sur des partenariats avec Google, AWS et Microsoft

Le mois dernier, Boeing a déclaré avoir réalisé des accords avec Google Cloud et Microsoft Azure. La valeur du contrat est estimée à plus d’un milliard de dollars.

Google, Microsoft et AWS se livrent une bataille pour Boeing

Les hyperscalers sont des rivaux de longue date. Que Microsoft, AWS et Google Cloud fassent la course pour séduire Boeing n’est donc pas surprenant. Notons que l’activité du géant de l’aérospatiale est aujourd’hui évaluée à au moins un milliard de dollars.

L’année dernière, la bataille s’est conclue par le triomphe d’Amazon Web Services. Il est donc tout à fait normal pour Boeing d’utiliser des hébergements AWS en plus d’Azure. Alors que l’entreprise dispose de ses propres data centers et espaces de colocation, elle ambitionne aujourd’hui de rénover son empreinte technologique. Rappelons que celle-ci dispose, à son compte, d’une quantité conséquente de données ainsi que de 140 000 employés en moyenne. De plus, à chaque fois qu’un Boeing 787 prend son envol, il dégage 500 Go de données environ. On peut ainsi imaginer le volume généré par toute la flotte de la société.

Zoom sur la collaboration Boeing – Microsoft

L’entreprise a décidé de collaborer avec Microsoft. L’IA ainsi que le cloud de ce dernier lui permettra, à coup sûr, de « mettre à jour son infrastructure technologique et ses applications critiques ».

Lors d’un communiqué, Susan Doniz, vice-présidente des technologies de l’information et de l’analyse des données se prononce. Selon elle, la déclaration de l’entreprise concernant la coopération avec Google Cloud et Microsoft Azure représente un gros investissement pour Boeing. Il s’agit même d’un élément clé pour son avenir dans le digital.

La CIO de Boeing souligne que l’accord réalisé avec Microsoft est stratégique. Grâce à ce contrat, le groupe pourra mettre en œuvre sa stratégie cloud. Cela passe par la suppression des contraintes d’infrastructure, le débloquage de l’innovation et le renforcement de l’engagement de Boeing envers des opérations durables. Susan Doniz ne s’est pourtant pas étalé sur les détails. La quantité de charge globale de calcul et de stockage de l’entreprise, dont la gestion sera assurée par Microsoft reste, de ce fait, méconnue.

Boeing et Google Cloud : une relation prometteuse

Boeing compte aussi migrer des applications et autres produits vers le service Google Cloud. En effet, la vice-présidente s’exprime sur l’engouement de Boeing à concevoir des « solutions aérospatiales numériques avancées ». Ils comptent alors sur l’expertise et le leadership du moteur de recherche tant au niveau du cloud qu’au niveau des données et de l’IA/ML. Boeing s’engage, par ailleurs, à réduire son empreinte carbone au cours du transfert des charges de travail vers les infrastructures Google Cloud.

Thomas Kurian, PDG de Google Cloud répond à Boeing en soulignant que cette collaboration est une fierté pour son entreprise. « Boeing est une icône mondiale de l’aérospatiale » affirme-t-il. Google Cloud est ainsi prêt à donner le meilleur de lui-même lors de cette association. De plus, l’entreprise serait impatiente de pouvoir épauler les compagnies aériennes à être plus performantes et respectueuses de l’environnement ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest