Accueil > Analytics > Data Analytics > Cannabis et Big Data – Comment le Big Data transforme l’industrie de la marijuana
cannabis et big data

Cannabis et Big Data – Comment le Big Data transforme l’industrie de la marijuana

D’ici peu, la consommation de cannabis pourrait être légalisée dans tous les Etats-Unis. De fait, l’industrie du cannabis devrait connaître une croissance explosive. Comme dans toutes les industries, une place s’ouvre par conséquent pour les startups technologiques et les professionnels de l’analyse de données. Plusieurs entreprises s’intéressent déjà de près aux combinaisons possibles entre cannabis et Big Data.

Actuellement, le cannabis est encore considéré comme une drogue de première catégorie par les Etats-Unis, au même titre que la cocaïne et l’héroïne. Toutefois, trois propositions de lois soumises par les membres de Congressional Cannabis Caucus auprès de la House of Representatives pourraient mener à une légalisation totale. La première proposition porte le nom de Regulate Marijuana Like Alcohol Act et vise, comme son nom l’indique, à légaliser la marijuana au même titre que l’alcool. Lez deux autres propositions ont pour but de réduire les taxes industrielles et de réformer les lois sur la recherche.

Cannabis et Big Data : une industrie croissante et fleurissante

Si l’usage récréatif de cette substance n’est légale que dans quelques états, le cannabis est l’industrie qui connaît actuellement la croissance la plus rapide à l’échelle mondiale selon le rapport Arcview Market Research 2017. Les ventes ont rapporté 6,7 milliards de dollars en 2016, soit 34% de plus que l’année précédente. D’ici 2021, Arcview estime que le marché nord-américain pourrait atteindre une valeur de 23 milliards de dollars d’ici 2021, même sans légalisation fédérale.

Ces chiffres aguichants attirent de nombreux investisseurs. Au total, les entreprises de l’industrie du cannabis ont levé plus de 2 milliards de dollars de 2015 à 2016, soit 45% de plus que l’année précédente. Ces données sont également fournies par Arcview, qui a d’ailleurs investi 118 millions de dollars dans plus de 145 entreprises du secteur.

Un autre investisseur majeur de l’industrie est Poseidon Asset Management, qui a investi plus de 15 millions de dollars dans des firmes technologiques comme Headset and Wurk. Ce dernier investit principalement dans les domaines de la recherche génétique, de la biotech, de l’agtech et des analyses de données cannabis et Big Data. Selon Emily Paxhia, directeur général de Poseidon Asset Management, l’industrie évolue et les entreprises technologiques ont un rôle à jouer. Elle est propulsée par des entrepreneurs ayant le goût du risque.

Cannabis et Big Data : de nombreuses startups Big Data s’intéressent à l’industrie du Cannabis

Basée en Californie, la startup Eaze in California utilise la technologie pour proposer des livraisons de cannabis médical à la demande par le biais d’une application mobile. Elle exploite également les données pour permettre aux revendeurs d’anticiper les fluctuations de l’offre et de la demande. De son côté, MJ Freeway propose un système de tracking agricole, permettant aux cultivateurs agréés de gérer leur activité et de s’accorder avec les lois en vigueur dans le Colorado. Ces deux startups ont commencé leur activité avec le cannabis médical, mais peuvent désormais facilement s’adapter à mesure que l’usage récréatif du cannabis est légalisé dans divers États.

De nombreuses autres startups se consacrent à l’association entre Big Data et Cannabis, notamment dans les domaines des ressources humaines, de la logistique, de la législation, de l’assurance et des paiements mobiles. Basée dans le Colorado, Cannabase est une startup dédiée à l’analyse en temps réel du marché du cannabis. Elle permet aux agriculteurs et aux revendeurs d’anticiper les tendances du marché, les changements de prix et les fluctuations de volume aussi bien sur le marché médical que sur le marché récréatif. La plateforme de Cannabase se destine également aux publicitaires qui souhaitent lancer des campagnes marketing adressées aux cultivateurs et aux revendeurs.

Lorsque la légalisation fédérale aura lieu, les entreprises ayant accès au Big Data auront un avantage important sur ce marché à plusieurs milliards de dollars. Plus la légalisation se répandra, plus les prix baisseront et les produits se diversifieront. Le marketing et le branding deviendront vitaux. Le Big Data tout particulièrement sera nécessaire pour collecter des informations sur l’industrie. Les entreprises pourront prendre des décisions informées, suivre les tendances, vendre leurs produits et les promouvoir efficacement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend