hackers russes Allemagne

Chars Léopard : comment les hackers russes se vengent sur l’Allemagne ?

Des groupes de hackers russes ont réagi à la décision de l’Allemagne d’envoyer des chars Léopard en Ukraine. La riposte s’avère être une série d’attaques DDoS visant les infrastructures et les sites web gouvernementaux allemands. 

Les cyberattaques sont devenues un moyen courant de menacer la sécurité nationale et les intérêts économiques des autres pays. Elles sont d’autant plus décisives dans des conflits comme celui entre la Russie et l’Ukraine actuellement. Les attaques virtuelles permettent de perturber le système gouvernemental, militaire ou économique d’une autre nation. Cette fois, l’Allemagne compte parmi les victimes de tels actes criminels.

Hackers russes : une cyberattaque sur l’Allemagne en guise d’avertissement ?

Des groupes se réclamant d’Anonymous Russie et Anonymous Soudan ont récemment lancé des cyberattaques de type DDoS aux infrastructures allemandes. Pour information, une attaque DDoS est une forme de piratage informatique qui vise à rendre un site web ou un service en ligne indisponible. 

Ces attaques semblent être un avertissement face au transfert de chars d’assaut en Ukraine par l’Allemagne et les États-Unis. En effet, l’Allemagne a récemment annoncé le déploiement de 14 chars Leopard 2 A6 pour défendre le pays assiégé. En parallèle, les États-Unis ont déclaré qu’ils enverraient 31 chars M1 Abrams.

Les pirates informatiques ont principalement ciblé les sites web appartenant à des aéroports, à l’agence de renseignement, au cabinet du gouvernement et à des institutions financières. Bien que les attaques aient été largement inefficaces, des sites web ont été temporairement rendus inaccessibles selon le BSI. Pour rappel, cette organisation gère la sécurité des systèmes d’information et des données sensibles en Allemagne. 

« Actuellement, certains sites web ne sont pas accessibles. Il n’y a actuellement aucune indication d’effets directs sur les services respectifs et, selon l’évaluation, ceux-ci ne sont pas à prévoir », a déclaré le BSI.

Cyberattaque : le gouvernement allemand reste en alerte

Le gouvernement allemand est en alerte à cause des craintes de futures attaques plus larges. En effet, la société Cado Security a pu intercepter des échanges sur des canaux Telegram en langue russe. Les messages appartiennent à un groupe dénommé Killnet et ils incitent d’autres pirates à s’unir pour attaquer l’Allemagne

Actuellement, il n’y a pas beaucoup d’information sur le groupe Killnet. Cependant, il est de source sûre que c’est un groupe de pirates informatiques connu pour mener des attaques par déni de service (DDoS). Le groupe a été mentionné dans plusieurs rapports de sécurité, en particulier pour son rôle dans des attaques ciblant des institutions financières et gouvernementales. Les organisations de cybersécurité comme Cado Security continuent de surveiller cette organisation criminelle pour mieux comprendre ses activités et les moyens de les prévenir.

Par ailleurs, l’Allemagne reste vulnérable face aux cyberattaques à grande échelle. Après son engagement dans la crise en Ukraine, le pays est susceptible d’attirer l’attention des hackers en faveur de la Russie. Le gouvernement et les institutions allemands doivent être conscients des risques en matière de sécurité informatique. Il est également important d’adopter des mesures de protection pour minimiser les risques.

 

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *