Des chasseurs sont pris pour cibles par des vegans

Les chasseurs pris pour cible par les vegans suite à une fuite de données

Au Royaume-Uni, à la suite du piratage du site de vente d’armes à feu Guntrader, les données personnelles de près de 111 000 propriétaires d’armes à feu ont été exposées. Il a depuis été signalé que les données divulguées ont été publiées sur un blog par des militants des droits des animaux, exhortant les partisans à contacter les propriétaires d’armes à feu dans leur région pour savoir s’ils pratiquent la chasse.

Une cartographie de détenteur d’arme à feu publié en ligne

Dès que l’infraction a été signalée, les autorités craignent que les personnes touchées par l’infraction puissent être ciblées par des criminels. D’ailleurs, certaines forces de police ont déjà envoyé des avertissements directement aux propriétaires d’armes à feu dans leur région. Il faut en effet savoir que les militants ont publié des instructions sur la façon de lier les données volées sur Guntrader avec un logiciel de cartographie en ligne.

Tout en poursuivant l’enquête, la National Crime Agency (NCA ) a fourni des conseils sur la façon dont les propriétaires d’armes à feu peuvent accroître leur vigilance en matière de sécurité. Les agriculteurs et les propriétaires fonciers font partie des personnes concernées par cette exposition de données. 

Les autorités sur tous les fronts

Des chasseurs sont pris pour cibles par des vegans

La NCA déclare travailler en étroite collaboration avec l’Unité régionale de cybercriminalité du Sud-Ouest (SWRCCU) qui dirige l’enquête criminelle, pour soutenir l’organisation et gérer tout risque. L’Association britannique pour le tir et la conservation (BACS) a pour sa part demandé aux propriétaires d’armes à feu de signaler tout problème à la police. La BACS dit rester en contact avec la NCA et la SWRCCU au fur et à mesure que la situation évolue. L’association dit également faire pression pour que les agences aillent au fond des choses.

Selon les autorités, la violation de données en soi est déjà une situation grave. Mais les menaces qui pèsent sur les personnes concernées sont particulièrement préoccupantes. La NCA déconseille de cliquer sur un lien censé afficher les données. Il peut s’agir de liens contenant des logiciels malveillants. À toute fin utile, la NCA dit aussi avoir informé toutes les unités de délivrance de permis d’armes à feu de l’infraction.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest