Accueil > Sécurité > Comment protéger les données personnelles de vos enfants
comment protéger données enfants

Comment protéger les données personnelles de vos enfants

Sur le web et les applications mobiles, les informations personnelles de vos enfants sont exposées à un risque de fuite de données qui pourrait compromettre leur sécurité. Découvrez comment protéger efficacement ces données.

Le service de streaming vidéo de Google, YouTube, fait actuellement l’objet d’une enquête par la US Federal Trade Commission. Cette enquête fait suite à de nombreuses plaintes sur la façon dont la plateforme collecte les données des jeunes utilisateurs.

Cette actualité confirme que les données de nos enfants sont menacées sur internet. Dès le plus jeune âge, ils commencent à générer des informations sur le web. Selon une étude menée par Business Wire, 81% des enfants du monde entier et 92% des enfants américains utilisent internet avant même d’avoir deux ans. En Europe, ceci confirme 73% des enfants.

À l’échelle mondiale, 33% des parents commencent à poster des photos de leurs enfants à environ six mois. En France, 13% des enfants sont exposés avant même leur naissance puisque les parents postent des photos de leur échographie sur les réseaux sociaux. Près de 7% des parents dans le monde créent une adresse mail à leur enfant, et 2% leur créent un compte sur les réseaux sociaux.

Pour les industriels et les publicitaires, il s’agit là de pain bénit. Si la génération d’enfants actuelle commence à générer des données personnelles dès la naissance, ces informations pourront être analysées pour leur adresser des publicités ciblées tout au long de leur jeunesse.

Or, les enfants peuvent facilement être influencés et incités à consommer. En allant jusqu’au scénario catastrophe, on pourrait imaginer que les données de nos enfants soient utilisées afin de leur adresser des messages personnalisés visant à manipuler leurs opinions.

C’est exactement ce qui s’est passé lors de l’affaire Cambridge Analytica, où des électeurs américains ont été incités à voter pour Donald Trump grâce à des messages élaborés à partir de leurs données Facebook. Là encore, les enfants sont des êtres particulièrement faciles à manipuler…

Le plus grand danger représente toutefois une éventuelle fuite de données. Les sites web et applications que votre enfant utilise collectent à son sujet des informations telles que son nom et prénom, son âge, son adresse ou même ses coordonnées GPS. C’est donc sa sécurité qui serait mise en péril si ses données tombent entre de mauvaises mains suite à une éventuelle cyberattaque ou à une fuite accidentelle.

Les enfants sont plus vulnérables mentalement et physiquement, et risquent aussi d’utiliser internet sans faire preuve de méfiance. C’est ce qui rend la collecte de données de mineurs particulièrement dangereuse et problématique. Dans ce contexte, découvrez quelques astuces pour vous aider à mieux protéger les informations personnelles de vos enfants.

Configurer les contrôles de confidentialité sur les applications et les sites web

paramètres confidentialité

Dès lors que votre enfant acquiert un nouvel appareil électronique, télécharge une application sur son smartphone ou s’inscrit à un site web, vous devez avoir un réflexe : configurez les paramètres de confidentialité.

En règle générale, les options vous seront proposées pendant l’installation de l’application. Vous pourrez par exemple cocher des cases pour indiquer que vous ne souhaitez pas recevoir la newsletter. Vous pouvez aussi vous rendre dans la section  » paramètres  » ou  » confidentialité  » de l’application.

Dans la mesure possible, veillez à refuser le partage de géolocalisation et l’accès aux comptes des réseaux sociaux de vos enfants. Ces deux permissions sont les plus à risque d’entraîner une diffusion d’informations confidentielles sur le web.

Pensez également à apprendre à vos enfants à lire les termes et conditions d’utilisation de tous les services en ligne qu’ils utilisent. Tout particulièrement, dites-leur de ne jamais cocher de case sans lire ce que cela induit…

Expliquez à vos enfants ce que sont les données personnelles

enfants confidentialité

Dès le plus jeune âge, il peut être judicieux de parler des données personnelles à vos enfants. Plus que toute autre auparavant, leur génération sera confrontée à une collecte de données incessante et omniprésente.

Expliquez-leur dès à présent ce qu’implique le fait de partager son adresse email, son numéro de téléphone, son adresse ou même sa date de naissance. Enseignez-leur à garder à l’esprit que ces informations peuvent tomber entre de mauvaises mains et à toujours penser aux conséquences.

De même, apprenez-leur à ne pas partager de contenu sur les réseaux sociaux si cela peut se révéler compromettant par la suite. Une simple photo peut être utilisée et diffusée à des fins de harcèlement par ses camarades de classe. De la même façon, inculquez-leur de ne pas partager de contenu qui pourrait blesser une autre personne.

Ces quelques mesures vous permettront de protéger vos enfants autant que faire se peut, mais il est certain que des mesures doivent être prises pour assurer leur sécurité à l’heure du tout numérique.

Plusieurs figures emblématiques de la technologie, telles que le CEO de Facebook, Mark Zuckerberg, ou le CEO d’Apple, Tim Cook, proposent de définir une notion de  » propriété des données « . L’objectif serait de permettre aux utilisateurs de pleinement contrôler leurs données et de décider quelles entreprises peuvent les utiliser et de quelle façon.

C’est le but du RGPD en Europe, mais force est de constater que ce règlement ne suffit pas pour l’instant à protéger les données. Il est pour l’instant impossible de contrôler pleinement son identité en ligne, a fortiori pour des enfants qui n’ont pas encore conscience de celle-ci.

Il est donc nécessaire que cette loi soit scrupuleusement appliquée contre les entreprises qui ne s’y conforment pas, mais il faudrait aussi prendre des mesures supplémentaires pour protéger les enfants. Les vérifications d’âge, notamment, pourraient être plus strictes et la collecte de données restreinte en fonction.

De plus, les applications et sites web spécifiquement destinés aux plus jeunes devraient faire l’objet d’une surveillance accrue de la part des régulateurs. Pour l’heure, cependant, votre seule option est de surveiller attentivement l’activité de votre enfant sur internet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend