personne faisant achat en ligne

La crise du coronavirus va-t-elle changer notre façon de consommer en ligne ?

Les Français ont su faire face durant le confinement. Chacun s’est habitué à ce rythme particulier et la vie a continué tant bien que mal jusqu’au déconfinement. Néanmoins le risque d’une deuxième vague guette et il est fortement conseillé de continuer à respecter les gestes barrières et de garder ses distances avec les autres. Cela va forcément jouer sur notre façon de consommer. Instinctivement, nous allons éviter la foule, les files d’attente… Alors comment notre consommation en ligne va-t-elle s’adapter pour correspondre à ce nouveau cadre sanitaire ?

Le télétravail pourrait bien s’imposer

Le télétravail possédait déjà un cadre légal depuis plusieurs années en France, il était même timidement encouragé par l’Etat. Mais la crise du coronavirus a tout changé, le télétravail est devenu inévitable, essentiel pour de nombreux employeurs en France. Son efficacité a été prouvée ce qui a permis à certaines entreprises de survivre en temps de crise. Il ne serait donc pas étonnant de le voir s’installer dans notre vie de tous les jours.

Il évite de se retrouver dans une rame bondée en allant au bureau ou de se retrouver avec plusieurs personnes dans un petit open space. C’est donc tout naturellement que l’on pourrait bien s’imposer des outils qui vont l’accompagner comme Zoom, Skype ou Microsoft Teams. Des nouveaux logiciels vont sûrement apparaître et les entreprises vont les adopter dans leur quotidien.

Faire des tâches quotidiennes depuis chez soi

Aller faire ses courses, commander dans un restaurant… de nombreuses personnes ont fait le choix de commander en ligne pour ce genre de tâches. C’est une tendance qui était déjà très présente mais qui a été renforcée avec le confinement. Il n’est pas certain qu’à l’avenir on veuille faire la queue dans un lieu fermé, les gens s’habituent à prendre leurs distances. Il en est de même pour les banques en ligne qui ont connu un vrai essor durant les derniers mois.

Des start-up ont même profité de l’occasion pour mettre en avant leurs concept novateurs, c’est le cas de Raisin qui propose de placer son argent dans des dépôts à terme et livrets d’épargne de banques à travers l’Europe sans même avoir à bouger de son canapé. Fini les temps d’attente au guichet, le confinement a renforcé l’idée qu’il est désormais possible de quasiment tout faire depuis chez soi.

supporters virtuels zoom match football
Crédit photo : Henning Bagger / Ritzau Scanpix / AFP

Les mondes des arts et du sport vont eux aussi s’adapter

Pour les artistes ainsi que les sportifs, le confinement a signifié l’arrêt du travail. Et pour les personnes qui les suivent, la mise en parenthèse d’une passion. Il a fallu s’adapter. Des musiciens ont proposé des shows gratuits en ligne pour convaincre d’acheter leurs albums, d’autres ont mis en place des shows privés payants. L’interdiction des rassemblements pourrait durer ce qui induit l’impossibilité d’organiser des concerts pendant une longue durée. Ce type de concerts en ligne pourrait donc s’imposer.

Pour ce qui est du sport, certains ont repris sans public comme la Bundesliga ou l’UFC. Le club de football danois d’Aarhus va même plus loin. Pour son premier match depuis la reprise, le club proposait à ses supporters d’acheter leur place normalement. Dans le stade ont été installés des écrans géants sur le bord de la pelouse. Les supporters pouvaient dès lors suivre le match via Zoom depuis leur place attitrée, ce qui permettait aussi aux joueurs de voir les supporters en tribune. Voici une innovation étonnante qui pourrait convaincre d’autres équipes et même d’autres sports.