covid 19 ia prédire décès

COVID-19 : l’intelligence artificielle prédit vos chances de mourir

Les chercheurs de l’hôpital Mount Sinai de New York ont développé un modèle de Machine Learning capable de prédire si un malade du COVID-19 contractera une forme grave. Une précieuse ressource qui va permettre aux médecins du monde entier de mieux gérer les victimes de la deuxième vague du coronavirus…

Black Friday : -75% sur le stockage à vie 500Go et 2To chez pCloud 🤑

C’est une évidence : nous ne sommes pas tous égaux face au coronavirus Sars-COV-2. Pour certains, la maladie COVID-19 aura l’effet d’une simple grippe ou d’un rhume inoffensif. Souvent, les porteurs du virus n’auront même aucun symptôme.

Pour d’autres, la maladie se traduira par un symptôme de détresse respiratoire aigüe, une insuffisance de multiples organes, ou même un décès. Jusqu’à présent, il était presque impossible de savoir qui serait touché par une forme grave et qui n’éprouverait qu’une forme légère.

Alors, comment prédire avec efficacité qui risque de contracter une forme grave de la maladie, afin de mieux protéger les personnes vulnérables et de prendre les mesures adéquates ? Une nouvelle fois, l’intelligence artificielle pourrait être la solution.

La semaine dernière, l’IA de l’université de Stanford identifiait avec précision les commerces où le virus circule le plus. À présent, les chercheurs de Mount Sinai ont développé un modèle de Machine Learning permettant d’identifier les personnes les plus vulnérables au COVID-19. Leur étude est publiée dans le Journal of Medicine Internet Research.

Black Friday : -75% sur le stockage à vie 500Go et 2To chez pCloud 🤑

Ce modèle XGBoost est parvenu à prédire avec succès le niveau de gravité du COVID pour 4000 patients infectés par le virus, admis dans les hôpitaux du Mount Sinai Health System de New York. Pour ce faire, l’algorithme s’est basé sur les données médicales des patients.

Parmi les informations passées en revue pour chaque patient, on compte l’historique médical, les comorbidités, les signes vitaux, les résultats des tests laboratoires et les admissions hospitalières. Ces données ont permis aux chercheurs de prédire les événements majeurs à trois, cinq, sept et dix jours après l’admission.

Les événements tels qu’une intubation ou un décès ont pu être anticipés grâce à ce modèle. Sa précision s’est révélée largement supérieure à celle des outils existants.

Covid-19 : l’IA permet enfin de prédire la mortalité et la sévérité du virus

L’IA permet aussi de révéler les signes avant-coureurs d’une forme grave du COVID. En première semaine, une douleur aux reins, une respiration rapide, un taux élevé de sucre dans le sang et une déshydrogénase lactique importante sont les principaux facteurs d’une complication à venir.

En revanche, les principaux facteurs de mortalité s’avèrent être l’âge, un déséquilibre dans les niveaux sanguins, et les niveaux de protéine C réactive. Il est donc possible de se baser sur ces facteurs pour prédire les formes graves de la maladie.

Selon Girish Nadkarni, directeur du Hasso Plattner Institute pour la santé numérique au Mount Sinai, ce modèle prédictif de Machine Learning a permis d’améliorer la prise en charge des patients. Plus important encore, cette méthode permet d’identifier les marqueurs présageant d’une forme grave, et ces trouvailles pourront être utilisées partout dans le monde pour mieux gérer les patients COVID-19.

Les caractéristiques clés pourront être surveillées par les médecins, afin d’anticiper la trajectoire de la maladie à l’échelle individuelle et ainsi réserver leurs ressources aux cas les plus à risque. Une nouvelle fois, l’IA se présente donc comme la meilleure arme de l’humanité dans sa lutte contre le SARS-COV-2…