université hackers dark web

Dark Web : une université de hackers propose un diplôme pour 125 $

HackTown est une université en ligne qui propose des cours de cybercrime sur le Dark Web. En suivant cette formation, les étudiants peuvent devenir des hackers professionnels capables d’utiliser divers malwares pour s’enrichir illégalement…

Tout se monnaye sur le Dark Web, et il est sans doute possible d’y acheter plus de choses que vous ne pouvez imaginer. La preuve, une université de hackers propose, sur la toile sombre, un diplôme de cybercriminel.

Un rapport sur la nouvelle économie du Dark Web de Armor’s Threat Resistance Unit (TRU), spécialisé dans la cybersécurité en tant que service, met en lumière cette découverte insolite.

Dénommée  » HackTown « , l’université de hackers propose à ses étudiants de devenir des cybercriminels professionnels. Selon la page d’accueil de son site web, tous les cours sont orientés vers  » le piratage pour le profit et la fraude « . Le message est clair.

Les différents cours sont destinés aux personnes n’ayant pas ou peu d’expérience en codage informatique. Ils permettent d’acquérir les compétences requises pour pirater un individu ou une entreprise.

Plusieurs cours sont proposés gratuitement. Il est notamment possible d’apprendre à attaquer un réseau, à pirater un WiFi ou à pratiquer le  » carding « .

Pour ceux qui souhaitent aller plus loin, le prix de l’inscription à HackTown s’élève à 125 dollars. Il est alors possible d’accéder à tous les cours, par exemple pour apprendre comment accéder aux panneaux d’administrateur d’un routeur, à repérer les cibles sur un réseau compromis ou à lancer une attaque par force brute.

Les étudiants recevront l’aide et les conseils des enseignants de l’université, et pourront accéder à tous les outils nécessaires pour  » accélérer leur carrière de cybercriminel « . Une boutique en ligne permet également d’acheter des malwares, des keyloggers ou des logiciels de vol de mots de passe à déployer librement pour mettre en applications les compétences fraîchement acquises.

Dark Web : les cybercriminels créent de véritables corporations

La création de cette université dédiée au cybercrime témoigne de la professionnalisation des organisations de hackers. Désormais, ces entreprises illégales adoptent des structures dignes de grandes corporations et proposent une véritable expérience client.

Récemment, le gang de cybercriminels REvil, spécialisé dans les ransomwares, a déposé 1 million de dollars sur un forum russe pour recruter des affiliés. Les hackers s’organisent, et n’hésitent pas à y mettre le prix.

Par ailleurs, l’existence de HackTown démontre une certaine pénurie de talents dans le domaine du cybercrime tout comme dans celui de la cybersécurité. En formant de nouvelles recrues, les professionnels du secteur cherchent à combler ce vide pour répondre à une demande croissante.

Au-delà de son caractère insolite, cette université d’un genre nouveau représente un véritable danger en termes de cybersécurité. Les jeunes talents de l’informatique risquent d’être attirés par une telle formation et de choisir la voie du crime, alors même qu’ils auraient pu décider d’exploiter leurs compétences pour le combattre.

Il est donc essentiel que les entreprises de cybersécurité et les pouvoirs publics investissent eux aussi massivement dans la formation de nouveaux experts pour que ce domaine reste attrayant. Dans le cas contraire, les universités du crime comme HackTown risquent de se multiplier et de former de nombreux hackers…