Data Center Google utilise l’IA pour exploiter l’énergie géothermique

Cinq types d’énergies renouvelables existent dans le monde. Parmi eux, on évoque la « géothermie ». Il s’agit ici de travailler la chaleur souterraine naturelle de la terre pour produire de l’électricité. Cette source d’énergie renouvelable dégage très peu de carbone, chose positive pour l’écologie. Aussi, à l’inverse du photovoltaïque, elle est stable. Efficace de jour comme de nuit, Google projette d’utiliser cette énergie géothermique au profit de ses data centers. 

La géothermie a encore un long chemin devant elle

Une chose est sûre, c’est que la géothermie performe. Malheureusement, seulement 14 gigawatts contre une capacité totale installée de 3 000 gigawatts sont atteints. La différence est encore bien trop grande. Par ailleurs, les installations des centrales, elles, requièrent un budget conséquent. Pour des raisons stratégiques, il est aussi nécessaire de préparer un endroit à proximité des failles de plaques tectoniques.

Selon Google, une IA pourrait changer la tournure des choses. Tout d’abord, celle-ci lèvera la quasi totalité des blocages. Elle optimisera ensuite les centrales énergétiques pour afficher leur plein potentiel. Persuadés que c’est le meilleur investissement possible, jusqu’ici, les responsables de Google semblent bien sûrs d’eux.

Focus sur le partenariat Google – Fervo

Google a entamé un partenariat avec une startup d’énergie géothermique qu’il juge unique en son genre. Il s’agit de Fervo dont les locaux se trouvent dans le désert du Nevada. Cette collaboration est une opportunité pour Google. En effet, le but de Fervo serait de fournir un réseau électrique à l’Etat, qui à son tour alimentera des centres de traitement de données Google au Nevada. Cette initiative inclura donc sa région cloud de Las Vegas.

Michael Terrell, directeur de l’énergie de Google écrit dans un blog : « Dans le cadre de notre accord, Google s’associe à Fervo pour développer l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique qui pourraient stimuler la productivité de la géothermie de nouvelle génération et la rendre plus efficace pour répondre à la demande, tout en comblant les lacunes laissées par les sources d’énergie renouvelables variables ».

Pour ce faire, la centrale géothermique nouvelle génération adoptera un forage, une détection par la fibre optique ainsi qu’une analyse de l’environnement. C’est un projet qui demande du professionnalisme et de la maîtrise. Google saura toutefois qui embaucher. Ces informations proviennent directement du PDG de Google, Sundar Pichai sur Google I/O.

Pin It on Pinterest