Le data center de Google Cloud victime d’une panne de refroidissement

Les journées caniculaires de ces derniers jours ont touché un data center de Google Cloud situé à Londres. De son côté, Oracle a également fait l’objet d’une panne de refroidissement.

La canicule met hors d’état un data center Google durant quelques heures

Durant une chaleur atteignant 40 °C, un data center londonien de Google Cloud a eu un problème au niveau du refroidissement. D’ailleurs, une partie d’Oracle se retrouve avec des soucis similaires. Ce mardi à 18h13 sur les lieux, un « échec lié au refroidissement » a mis hors d’état plusieurs services de Google.

Les impacts communiqués par la société sont rassurants. Cette panne n’aurait touchée qu’un nombre minime d’utilisateurs, dont on citera DCD. Notons qu’elle a duré jusqu’à 22h00.

Un porte-parole rapporte la situation : « Un de nos bâtiments de la zone Europe-ouest2-a a subi un moment de panne à cause d’un problème de refroidissement. Ce problème est actuellement résolu pour la région zone Europe-ouest2. » Les trois services suivants faisaient partie des touchés : Google Cloud, Persistent Disk et Autoscaling. Vers 22h00, certains utilisateurs ont du faire face à des affichages d’erreurs d’E/S sur leur disque dur.

Google s’était activé à partie de 20h30 en communiquant des mises à jour régulières sur les travaux pour réhabiliter les activités du data center. Deux heures plus tard, le problème de refroidissement a été découvert. La reconstitution totale du système de refroidissement a pris fin aux environs de minuit. Un dernier communiqué apparaissant à 7h30 rapportait que les équipes GCP continuaient de restaurer les services atteints.

Des rumeurs circulaient sur le fait que cette panne avait touché Equinix LD4/5/6, data center sis à Londres. Cependant, la page officielle de l’entreprise n’avait laissé sortir aucune information se rapportant à ce fait. Plus tard, Equinix démentira auprès de DCD qu’ils n’avaient nullement subi de panne liée à la chaleur.

 

data centers cooling

Oracle : touché par la forte chaleur

Chez Oracle, la panne a commencé avec la montée de la chaleur vers 17 heures. L’entreprise, ayant déjà siégé dans les locaux d’Equinix à Slough, rassure qu’il ne s’agit pas de ces derniers. La localisation exacte de son data center a été gardée secrète dans la région londonienne.

« La forte montée de températures dans la région a affecté le système de refroidissement du data center londonien. Certaines infrastructures ont été perturbées. », selon Oracle. « Il a fallu mettre hors-tension un groupe de services pour éviter que les pannes n’atteignent certains matériels sensibles. »

Cette chaleur accablante qui sévit le Royaume-Uni arrive avec son lot de perturbations. En effet, la température avoisine les 40° au maximum. Selon Bloomberg, certaines entreprises ont eu recours à des tuyaux d’arrosage pour refroidir leurs unités de climatisation.

Heureusement, après une nuit pluvieuse, les températures se sont calmées et il règne à présent une chaleur inférieure à 30°.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest