métiers Data Center

Data Center : tout ce qu’il y a à savoir sur les métiers de ce secteur

Les métiers du Data Center offrent des salaires avantageux et intéressants, ainsi qu’un cadre de travail agréable. En effet, sous l’impulsion de nouvelles technologies telles que l’Internet des objets ou l’intelligence artificielle, le secteur du Data Center connaît une croissance continue. Cela entraîne les entreprises à investir dans de nouvelles infrastructures numériques. Aujourd’hui, l’industrie du Data Center est dans un tel élan que les besoins se font de plus en plus pressants. Confrontée à une demande de plus en plus forte, le secteur peine à équilibrer la balance de l’offre.

L’industrie du Data Center devient un endroit passionnant et enrichissant pour commencer une carrière. Les salaires compétitifs apportent une réelle satisfaction professionnelle, et il est clair que le secteur a encore beaucoup à offrir aux professionnels. Face à une crise de personnel, le moment n’a jamais été aussi propice pour commencer une carrière dans le secteur. Par ailleurs, faire carrière dans ce domaine s’avère être une décision judicieuse qui devrait rapporter d’immenses bénéfices à long terme.

Contexte professionnel des métiers du Data Center

Posséder son propre Data Center relève d’un véritable défi en ce qui concerne le rythme de travail. En effet, ce dernier doit pouvoir adapter les chaînes d’approvisionnement pour pouvoir répondre aux besoins croissants des clients. De plus, il doit mettre en œuvre des stratégies pour combler l’apport énergétique de la demande d’installation. En outre, un Data Center représente un véritable consommateur d’énergie électrique, surtout si ce dernier est à un niveau optimal. Enfin, ce type d’entreprise nécessite un personnel aux performances fiables, ainsi qu’une équipe d’entreprises qui en ont besoin.

Toutefois, le secteur connaît une pénurie de personnel. La crise se poursuit, accumule les défaillances et s’aggrave. Selon l’institut des centres de recherche et des données, près de 61% des administrateurs des Data Center connaissent des difficultés de recrutement. En effet, depuis 2018, les entreprises voient leur croissance limitée et envisagent un manque à gagner pendant les prochaines années à venir.

En revanche, cela devient une occasion unique pour les professionnels. Pour un secteur tel que le Data Center, un réel besoin d’implication et d’une nouvelle génération de talents est nécessaire. Faisant même la une des journaux, le domaine se retrouve en état de désarroi. Néanmoins, ces derniers offrent tout de même aux personnes qui s’intéressent à la technologie et à l’informatique de multiples avantages. Ainsi, le métier du Data Center peut devenir un choix incontournable pour les personnes voulant se relancer dans leur vie professionnelle.

Les compétences nécessaires pour un métier du Data Center

Un étudiant, comme un professionnel, peut accéder aux métiers du Data Center pour un début de carrière. Dans le secteur, plusieurs branches peuvent être empruntées pour se frayer un chemin sur le marché du travail. En passant par une formation en électricité, mécanique ou ingénierie nucléaire, les débouchés ne manquent pas pour les jeunes professionnels désireux d’apporter leur contribution.

Toutefois, une carrière dans le métier de Data Center nécessite quelques compétences précises. En effet, les centres de données exigent un esprit critique, des capacités de leadership ainsi qu’une réelle expertise technique. Les employés sont bien évidemment rémunérés dans ce sens. En général, neuf domaines sont relevés par une enquête, et pour lesquels les professionnels doivent posséder de solides compétences. Il s’agit de la gestion informatique, de projet, de réseau et des applications ; mais aussi d’un sens du leadership, de la collaboration et de la sécurité. Enfin, les compétences techniques relèvent du cloud computing et des télécommunications.

Les travailleurs du métier de Data Center mettent à profit leurs aptitudes pour relever la majorité des défis imposés.  

Fourchette des salaires des métiers du Data Center et certification

Selon les statistiques du Data Center Knowledge, une majorité des salariés ont déclaré des revenus annuels à hauteur de 100 000 euros, avec près de 10% d’entre eux à près de 190 000 euros. Les 20% qui ont répondu à cette enquête disposent, quant à eux, des salaires de cadres de niveau C. C’est-à-dire que leurs revenus s’élèvent encore plus, et correspondent à un cadre réservé de personnes. D’autre part, ces derniers salaires peuvent aussi correspondre à un type particulier de Data Center, tel qu’une architecture de type cloud hybride ou multi cloud.

D’autre part, les jeunes professionnels orientés dans ce domaine doivent posséder une certification pour s’assurer une place dans le métier de Data Center. Cet élément assure non seulement les compétences requises pour le poste, mais représente un moyen pour commencer à comprendre les câblages et la sécurité. Pour ceux qui débutent dans leur carrière professionnelle, une certification DCCA, ou Data Center Certified Associates, permet d’accrocher à un poste dans le métier.

Par ailleurs, d’autres certifications peuvent être délivrées suite à quelques années d’étude. Les métiers du Data Center englobent aussi la mise en réseau, et nécessite une certification en réseau. Ceux qui aspirent à un poste de direction peuvent s’orienter vers une certification de Spécialiste des opérations.

Dénomination des métiers dans les Data Centers

métier Data Center

Bien que le secteur regroupe une multitude de métiers, voici les rôles spécifiques clés les plus demandés par les entreprises en termes de recrutement. Ces métiers dépendent de l’expérience du travailleur, ainsi que de leur formation technique. Responsable des opérations des Data Centers et ingénieurs en réseaux et systèmes informatiques sont des postes vacants et faisant l’objet d’un manque de personnel. On compte aussi la mécanique en centre de données, ainsi que le responsable de l’exploitation. Ces derniers étant indispensables à l’évolution du paysage d’un Data Center, ils permettent de contribuer à unifier la stratégie principalement liée aux conceptions et aux équipements.

D’autre part, les ingénieurs en systèmes informatiques et réseaux travaillent avec des spécialistes en télécommunication informatique, ils aident à concevoir, installer et entretenir les actifs du réseau. Ce rôle est particulièrement important, car il contribue directement à la sécurité globale du réseau.

D’autre part, les ingénieurs en électricité et mécanique supervisent l’infrastructure physique des Data Centers. Ils sont donc responsables des systèmes informatiques et s’occupent de l’extinction des incendies et des générateurs de secours.

Administrateur en Data Center

Ce poste repose sur la responsabilité des systèmes critiques de l’entreprise. C’est pourquoi les qualifications requises se basent sur une connaissance approfondie du déroulement général d’un Data Center. Il comprend la conception de l’infrastructure, le déroulement des opérations, mais aussi la gestion du cycle de vie des actifs physiques et virtuels de l’entreprise.

Architecte en chef

Il y a aussi un domaine d’architecture dans le métier de Data Center. Toutefois, ce métier-cadre de niveau C consiste à examiner de près la manière dont les fonctions informatiques sont centralisées. Il permet aux départements de l’entreprise de travailler correctement et de manière transparente. L’architecte en chef peut se nommer également architecte d’entreprise.

Architecte du cloud

Ce professionnel de l’informatique s’occupe de superviser la stratégie du cloud computing de l’entreprise. Autrement, le poste comprend les plans d’adoption du cloud, la conception des applications et la gestion de la surveillance du cloud. Les travailleurs à ce poste contrôlent aussi l’architecture au niveau du déploiement des applications dans les différents environnements du cloud : public, privé et hybride.

Ingénieur en données

Les tâches spécifiques de ce poste varient selon l’entreprise en Data Center, mais comprennent en général les spécificités suivantes. Création de pipelines de données, rassemblement des informations provenant de différents systèmes sources, intégration des données, etc. Parfois, l’ingénieur en données se doit de consolider et nettoyer les données, en vue de leur utilisation dans des applications analytiques individuelles.

Data Wrangler

Cet employé s’occupe du nettoyage de données, considéré comme trop volumineux. Ainsi, elles peuvent être préparées pour les analystes et les scientifiques de la base de données. Par ailleurs, ce poste a été créé pour permettre aux personnes compétentes et qualifiées d’être employées de façon efficace, plutôt que d’effectuer un travail délégué à d’autres.

Ingénieur développement

Ce poste nécessite un professionnel de l’informatique. Il est amené à travailler avec des développeurs de logiciels, des opérateurs système et d’autres membres du personnel informatique. Responsable de la chaîne de production, il s’occupe aussi de superviser les versions et déploiements de code. Ce rôle requiert une personne non seulement compétente en matérielle et immatérielle, afin de surmonter les barrières traditionnelles entre les équipes de développement. Il s’agit de contrôler la qualité de l’assurance, du test et de l’exploitation informatique, afin de favoriser un environnement de collaboration en globalité.

Ingénieur réseau

Le professionnel en ingénierie réseau s’occupe de planifier et de mettre en œuvre les réseaux informatiques. Ces derniers doivent faire l’objet d’une supervision afin de prendre en charge les services internes des réseaux, à savoir voix, données, vidéo et réseaux sans fil.

Développeur Full Stack

Appelé aussi « programmeur », ce métier de Data Center nécessite une forte connaissance fonctionnelle de toutes les techniques, langages et concepts d’ingénierie des systèmes. En effet, le terme « Full Stack » fait référence aux technologies et aux compétences nécessaires pour mener à bien un projet, où chaque élément peut constituer une pile.

Administrateur de systèmes

Ce travailleur prend en charge tout l’environnement informatique des multi-utilisateurs. Il s’assure que la performance soit en continu et veille à ce que les services informatiques soient optimisés. Toutefois, les responsabilités à ce poste peuvent varier selon l’employeur et l’entreprise qui recrute.

Administrateur de la virtualisation

Cet employé possède des responsabilités qui comprennent la mise en place et la maintenance de l’environnement virtuel. De plus, des tâches plus traditionnelles peuvent lui être appliquées, comme l’administration système. En soi, l’environnement se constitue de systèmes d’exploitation, de ressources réseau, de serveurs, de stockage, d’applications et de bases de données.

Évolution des compétences en matière des Data Centers

2019 marque un tournant dans le secteur des Data Centers en connaissant une croissance au niveau de la disponibilité des emplois. Il se suit l’année d’après par un développement de l’expertise des architectures cloud, du déploiement d’Edge Computing et de l’automatisation.

En effet, les professionnels du métier de Data Center semblent devenir un marché de l’emploi prometteur. Les chiffres annoncent une croissance, sans signe de pénurie de compétences et de spécialisation en matière de centres de données. D’autant plus que la demande de services cloud augmente, la mise en œuvre de la 5G accélère les choses, et les entreprises se lancent davantage dans la transformation numérique. De ce fait, les administrateurs peuvent se permettre d’affiner leurs compétences afin de relever d’autres défis en matière d’infrastructure.

Évolution du métier dans le domaine des Data Centers

Comme une vague de lancement, les emplois technologiques continuent, eux aussi, à croître à un rythme constant. Les emplois nets dans le secteur regroupent aussi bien les professions technologiques que les développeurs de logiciels. Parmi eux, les architectes réseau et les administrateurs de bases de données comptent près de 24 000 emplois au cours des dernières années.

Par ailleurs, les métiers du Data Center représentent ce qu’on appelle « le nouvel emploi » au cours de la dernière décennie. Considérée comme un moteur de croissance, la popularité croissante du cloud computing ouvre des portes et diverses offres de services. Sur les deux dernières années, près de 66% représentent la création d’emplois et de métiers en Data Center : services informatiques et fonctions de soutien.

Nouveau système de rémunération

Dans le secteur du Data Center, le salaire ne reflète aucunement l’expérience. En effet, il s’agit bien d’un domaine où les employés perçoivent un salaire moyen plus élevé que dans le reste de la France. À cet effet, seules les compétences sont mises en avant, malgré les fluctuations dues à la localisation et au domaine d’expertise du secteur industriel.

En outre, le salaire médian des professions technologiques s’avère être deux fois plus élevé que la moyenne nationale. En effet, de nombreux secteurs ne peuvent se permettre des revenus à 6 chiffres qu’au niveau de la direction. Ici, le secteur de la technologie compte principalement des rôles de contributeurs individuels, où l’ensemble des compétences compte spécifiquement.

Toutefois, les principales compétences en matière de centres de données restent flexibles. Traditionnellement, les administrateurs se concentrent sur la spécialisation des segments et doivent prendre en compte l’évolution des actifs. En revanche, à mesure que la puissance de calcul se déplace vers le cloud et que le secteur de l’infrastructure se consolide, ces derniers doivent revenir aux principes fondamentaux du cloud. À savoir la conteneurisation et l’intelligence artificielle, la gestion de la mise en œuvre, la surveillance, le dépannage et la mise à jour.

Alors, même si les compétences évoluent en même temps que la technologie, et que les emplois offrent tous des salaires à plusieurs chiffres, un administrateur se doit de rester concentré sur les compétences du Data Center.

Déploiement de l’informatique de périphérie

Les prévisions annoncent plus de 75 milliards d’appareils connectés à Internet d’ici 2025. Ce qui laisse le temps aux administrateurs de Data Center de repenser aux architectures réseaux. En effet, abriter les données des clients et le stockage du matériel de traitement de toute la base de données risque de prendre de la place. Bien que le déploiement de l’Edge Computing aide les administrateurs à collecter les informations et à analyser l’Internet des Objets, il est nécessaire qu’ils s’occupent aussi de la maintenance matérielle.

À cet effet, des exigences spécialisées en matière de sauvegarde et de stockage de données sont demandées. La plupart des entreprises utilisent un déploiement de cloud hybride pour certaines parties de leurs architectures réseau. Les entreprises utilisent en moyenne deux douzaines de services cloud provenant de fournisseurs tous différents.

Pour se faire, des services tels que AWS, Microsoft Azure et Google Cloud Platform permettent d’héberger et de fournir des applications. Ils s’assurent que la bande passante du réseau optimise la vitesse et le volume de données qui y transitent, et ce, qu’il s’agisse d’un transfert entre cloud ou vers un centre de données sur site.