Accueil > Business > Data centers nouvelle génération: À quoi s’attendre ?
Les data centers du futur

Data centers nouvelle génération: À quoi s’attendre ?

Les êtres humains n’ont jamais partagé et absorbé autant d’informations qu’aujourd’hui. En effet, 90% des données existantes dans le monde ont été créées au cours des deux dernières années et on estime que d’ici à 2025, il faudra stocker et gérer 175 zettaoctets (un sextillion d’octets) de données dans des data centers (centres de données). Avec la quantité de données qui s’accumulent si rapidement, il faut que l’industrie du stockage de données garde le rythme, et gagne en efficacité grâce à la technologie et à l’innovation.

Des solutions de stockage cloud et cloud hybride sont déjà largement adoptées, et ont permis de réduire les coûts du stockage des données et d’en améliorer l’évolutivité. Mais dans un monde qui exige toujours plus, l’industrie doit continuer à s’adapter. La question est, comment?

Prendre le large

Femme travaillant dans un data center du futur

Bien évidemment, les data centers ont besoin d’un vaste réseau de câbles électriques qui relient leur propre réseau et leurs serveurs aux réseaux électriques. De plus, la consommation d’électricité est l’un des postes de dépenses les plus élevés pour les fournisseurs de services.

Qu’est-ce que cela signifie pour les data centers ? Eh bien, pour commencer, cela signifie qu’afin de réduire les coûts, il faut construire les data centers à proximité de sources d’énergie bon marché ou dans des climats qui nécessitent moins de refroidissement. Apple et Facebook ont pris le chemin des énergies renouvelables, en s’installant récemment à proximité de ressources hydroélectriques. Amazon et Microsoft se sont dirigés vers des climats plus frais, en achetant de grandes parcelles dans les régions nordiques.

La prochaine étape sera de prendre le large, là où les géants de la technologie auront facilement accès à l’énergie renouvelable (courants océaniques) et où la température de l’eau environnante refroidira naturellement l’installation, très probablement une barge flottante. Google a commencé à expérimenter les data centers océaniques dès 2009, ils avaient alors déposé un brevet pour un data center flottant et les start-ups comme Nautilus Data Technologies ont collecté près de 60 millions de dollars au cours des dernières années pour concrétiser des projets similaires.

Le rôle de l’Intelligence Artificielle

Intelligence artificielle utilisée pour un data center

L’IA et l’automatisation révolutionnent toutes les industries, y compris celle du stockage de données. La grande majorité des organisations utilisent déjà l’IA pour aider à la gestion des données, et utilisent notamment des robots pour mesurer la température et l’humidité et pour contrôler les droits d’accès.

Mais la prochaine génération de data centers devra adopter des technologies plus intégrées qui pourront se développer et s’adapter aux exigences des entreprises et des consommateurs. Plus précisément, l’IA et l’apprentissage automatique serviront à empêcher la perte de données et à augmenter la disponibilité et la vitesse.

Des robots serviront également à effectuer des tâches manuelles, libérant ainsi du temps aux ingénieurs pour des tâches plus théoriques. À l’image des véhicules autonomes, qui se fraient un chemin dans les ateliers, ces robots seront responsables de l’installation et de la maintenance des serveurs de données et des rayonnages. Non seulement la réduction des coûts de main-d’œuvre fera baisser le coût des solutions de stockage, mais en plus, les data centers ont une autre bonne raison d’adopter de nouvelles technologies. Sans innovations, ils risquent de mettre la clé sous la porte.

Selon certains experts, 30% des data centers qui ne prennent pas le virage de l’intelligence artificielle et de l’apprentissage automatique cesseront d’être économiquement viables et, d’ici à 2025, 80% des entreprises auront fermé leurs data centers traditionnels.

En ce qui concerne les centres de stockage de données, une chose est on ne peut plus claire: l’évolution est absolument essentielle à la survie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend