La décentralisation, un espoir pour garder ses données… personnelles

L’émergence d’internet a littéralement modifié la manière dont sont utilisées les données. Certes, le savoir est aujourd’hui démocratisé. Toutefois, les organismes gouvernementaux et non gouvernementaux ont une mainmise sur tout. De même que cela ne semble pas s’arrêter d’ici peu.

La vie privée des internautes menacée

Il est vrai que ce monde numérique nous est aujourd’hui accessible. Cependant, la contrepartie n’est pas moindre. En publiant nos informations en ligne, nous renonçons à nos droits sur ces dernières. Celles-ci peuvent, en effet, être exploitées à différentes fins. Elles peuvent être échangées contre de l’argent ou même utilisées pour nous manipuler.

Les grands opérateurs de la technologie se sont servis de ces informations privées. Certains vont même jusqu’à les monétiser à d’autres sociétés. Ces dernières vont, à leur tour, utiliser nos données et entamer des stratégies pour rentabiliser sur nos désirs les plus profonds. Pour beaucoup, cela peut être une bonne chose. Toutefois, des psychologues déclarent que cette renonciation à la vie privée provoque nécessairement des effets dévastateurs sur la psychologie.

N’oublions pas que cette affluence des données peut être exploitée à différentes fins. Il y en a des bonnes tout comme des mauvaises. A ce jour, de nombreuses entités politiques les utilisent afin « d’influencer les élections ». On notera, à ce titre, le scandale Cambridge Analytica.

Le gouvernement suspecté d’exploiter des informations personnelles

Les recherches que les internautes effectuent sont, pour la plupart suivies, et ce, à leur insu. Cela commence à être inquiétant notamment à l’heure actuelle où l’on transite vers une démonétisation. La confidentialité sera ainsi un enjeu majeur sur le plan financier.

En ce sens, il sera possible pour les Etats et les opérateurs technologies de suivre voire interférer sur les transactions réalisées. Ce que l’on craint le plus, c’est que ces organismes nous dictent au final comment notre argent sera réparti. Pour beaucoup, l’arrivée de la cryptomonnaie représente une lueur d’espoir en matière de confidentialité.

données biométriques

La nouvelle révolution décentralisée Web 3.0

Il y a plus de dix ans, le Bitcoin est apparu tel un précurseur de la crypto monnaie dans le monde. Depuis, de nombreux produits décentralisés n’ont cessé d’émerger. On notera, par exemple, Swarm qui est efficace dans la lutte contre les problèmes de confidentialité cités un peu plus haut. Ce projet de blockchain propose le Web 3.0 qui est un cadre décentralisé.

Pour information, Swarm est inclus dans la fondation Ethereum. Qualifié de projet « ambitieux », celui-ci cherche à fournir « une décentralisation indispensable », ce qui admet une connexion internet gratuite, un partage de données ainsi qu’une communication ouverte.

Sources & crédits Source : bitcoinist - Crédit :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest