Distributed Cloud : Tout ce qu’il y a à savoir

Le distributed Cloud accède à la distribution géographique, accompagnée d’une gestion centralisée des services de cloud public. Le service facilite l’installation et le débogage des nouveaux services.

Fournir des services de cloud public à des endroits géographiques différents renvoie au terme Distributed Cloud ou cloud distribué. Bien que les emplacements soient dispersés, le cloud public d’origine reste en charge du fonctionnement, de la gestion et des mises à jour des services. Il lui appartient également d’assurer l’évolution des services fournis compte tenu des diverses innovations. Dans ce dossier, on va faire un tour d’horizon sur ce qu’est le Distributed Cloud, son fonctionnement, ses avantages, etc.

Distributed Cloud : de quoi s’agit-il ?

Lorsqu’on parle d’innovation en matière de cloud computing, on pense directement au Distributed Cloud. En fait, il s’agit d’une architecture de cloud public dont la distribution du stockage et du traitement des données repose sur une approche distribuée. Cela permet à l’entreprise qui l’adopte d’effectuer les analyses et traitements des données dans divers Data Center situés dans des endroits distincts.

Le service de Distributed Cloud permet d’éviter toute sorte d’incohérence autant sur le plan administratif que sur le plan opérationnel. En effet, les environnements multi-cloud et hybrides constituent des contextes favorables aux différents problèmes de confusion pour les entreprises modernes.

Le cloud distribué fonctionne dans plusieurs endroits comme l’architecture d’un fournisseur de cloud public, les Data center d’un autre fournisseur de service en nuage, etc. Le service comprend également l’utilisation de matériels tiers ou de centres de colocation.

Comment fonctionne-t-il ?

Comme son nom l’indique, le Distributed Cloud offre des services localisés dans divers emplacements. Le but étant de réduire la latence et de permettre un contrôle unique et cohérent pour l’ensemble des services de cloud public et privé. A noter que selon Gartner, les gains de performances s’obtiennent en réduisant la latence. Ce qui diminue le risque de panne ou d’inefficacité du plan de contrôle.

Le Distributed Cloud s’occupe ainsi de la distribution de l’ensemble de la pile informatique dans les divers endroits qui la requièrent. Pour le client du cloud consommateur, le cloud distribué est considéré comme une entité unique. La gestion de l’ensemble des éléments du cloud distribué appartient de la sorte à un seul plan de contrôle.

Pour assurer le bon fonctionnement du service, les opérations cloud comme la sécurité, la disponibilité et les mises à jour de l’infrastructure appartiennent au fournisseur de cloud public. Ce qui permet de réparer les ruptures entre le multi-cloud et le cloud hybride.

Les deux types du Distributed Cloud

Le Distributed Cloud est chargé de relier les données et applications fournies à partir de différents endroits. Ce qui renvoie à la notion de partage de systèmes afin de faciliter et de réactiver la communication du service dans sa globalité. Voici les deux types de cloud distribué :

L’informatique des ressources publiques

L’informatique des ressources publiques se définit comme étant le résultat d’une définition globale du cloud computing. Ce type est plus en relation étroite avec l’informatique distribuée qu’au cloud computing. Cependant, on peut la considérer comme un sous-ensemble du cloud computing.

Le cloud computing bénévole

Quand le cloud computing et l’informatique des ressources se rencontrent, on dit qu’il s’agit du cloud bénévole. Dans ce cas, les ressources utilisées sont des ressources bénévoles. On l’appelle également cloud peer-to-peer ou cloud ad-hoc.

Toutefois, ce dernier type de Distributed Cloud présente un certain nombre de problèmes. Pour cause, il y a d’abord la volatilité des ressources utilisées pour son développement. Ensuite, on peut citer l’instabilité et le dynamisme de l’environnement à l’intérieur duquel le service fonctionne.

Quels sont les avantages de Distributed Cloud ?

Le Distributed Cloud offre un grand nombre d’avantages dont certains sont mis en avant par Gartner. Voici une liste des avantages majeurs du cloud distribué :

Rapidité de déploiement

Avec le Distributed Cloud, quelques clics suffisent pour lancer un service. Ce qui signifie la rapidité du service ainsi que la rapidité des ressources nécessaires à son exécution. Mais en fait, c’est l’ensemble de la procédure de déploiement qui est rapide.

Une infinité de stockage

Le stockage illimité marque aussi le Distributed Cloud. Avec l’afflux de données à collecter et à analyser, cela constitue un avantage irréprochable. Mais ce qui est plus impressionnant c’est que le stockage est extensible. Vous êtes libre d’augmenter votre limite de capacité de stockage à votre guise. Il faut seulement payer un coût mensuel.

Rapidité de traitement

Une tâche déterminée s’effectue à partir de plusieurs systèmes quand il s’agit de cloud distribué. De ce fait, celle-ci s’exécute avec rapidité. Par ailleurs, la réactivité des communications, notamment pour des régions spécifiques, constitue un autre atout de Distributed Cloud.

Flexibilité et performance

Les nouveaux services se déploient plus facilement avec un Distributed Cloud. En effet, ceux-ci s’installent en toute facilité et en cas de bug, le dépannage peut s’effectuer sans problème.

En outre, à la différence des clusters de réseaux informatiques, le service s’avère plus performant lorsque le cloud est distribué. Cela réduit considérablement les coûts que les entreprises doivent supporter.

Des mises à jour automatiques

A chaque fois qu’il y a modification ou mise à jour, la mise à jour automatique du logiciel y compris, le service informe les clients. Il en est autant de l’intégration logicielle. Dans ce cas, on n’a plus besoin de se préoccuper de l’intégration et la configuration des applications utilisées par l’entreprise.

Par ailleurs, le service est accessible à tous les employés de la firme, peu importe leur emplacement actuel. Un tel système permet d’accroître la productivité de chaque employé, et donc de l’ensemble de l’équipe.

Rentabilité

La gestion du matériel constitue une autre charge pour l’entreprise. Mais lorsque les employés travaillent depuis chez eux ou depuis d’autres emplacements, ils n’utilisent pas les matériels de la société. Ce qui diminue le coût lié à l’entretien et les réparations potentielles.

Dans cette même optique, l’entreprise peut économiser de l’argent afin de l’affecter à d’autres dépenses. En quelque sorte, cela signifie l’efficacité de l’entreprise en matière de rentabilité.

Forte disponibilité

Dans un Distributed Cloud, il existe des sous-réseaux locaux qui peuvent accueillir des services cloud. Ces derniers peuvent ensuite y résider en étant isolés des autres services. Cette déconnexion est notamment utile dans le but d’isoler ces services d’un système en dysfonctionnement pour garantir la redondance.

Evolutivité

Ajouter des machines virtuelles ou des nœuds est un moyen efficace pour assurer une évolutivité rapide. En plus, il accroît la disponibilité du système cloud dans sa globalité.

Cas d’utilisation du Distributed Cloud

En vertu de ses multiples avantages, le Distributed Cloud connaît de nombreux cas d’utilisation. En voici quelques-uns :

Applications IoT et AI/ML

La reconnaissance faciale, accompagnée de l’inférence vidéo sont devenues plus courantes de nos jours. Ce sont des services basés sur l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique et qui se servent des IoT comme support. Beaucoup d’entreprises utilisent le Distributed Cloud dans leur processus productif.

Prenons par exemple les industries automobiles qui utilisent le service pour permettre aux véhicules de trouver le stationnement le plus proche. De même pour les concepteurs de maisons intelligentes qui recherchent les moyens les plus efficaces et rapides pour offrir le confort aux résidents. Le cloud distribué est aussi utilisé dans les systèmes de vidéosurveillance et les applications de soins de santé.

Diffusion de contenu optimisé

On peut se servir des clouds distribués pour en faire un réseau de diffusion de contenu ou CDN. Dans ce cas, on est certain de réduire la latence pendant le chargement des sites Web et donc d’améliorer l’expérience de streaming. Le stockage et/ou la diffusion de contenu vidéo s’effectue en effet à partir du serveur le plus proche.

Déploiement à la demande

Dans le cas où l’entreprise se paie les services de Distributed Cloud, elle n’a pas besoin de créer de nouvelles infrastructures pour étendre ses sites existants. Le déploiement de nouveaux services, par conséquent de l’organisation, se fait au fur et à mesure que les besoins s’élèvent. Ce qui constitue un atout majeur pour la société du fait de son coût réduit.

Amélioration en termes de conformité industrielle et réglementaire

Le traitement des données personnelles de certains utilisateurs peut parfois s’avérer plus difficile, notamment lorsque le pays d’origine n’autorise pas qu’on l’effectue dans un pays étranger. Avec un Distributed Cloud, la tâche est plus facile à faire et obéit à la législation locale en matière de confidentialité des données.

Les défis à relever pour le Distributed Cloud

Malgré son utilisation accrue, le Distributed Cloud a encore du chemin à faire, des défis à relever. En premier lieu, déplacer une grande quantité de calcul d’un emplacement à un autre peut perturber le réseau si la bande passante est large. C’est surtout le cas quand les deux emplacements concernés disposent de modèles de connectivité différents. Par conséquent, une mise à niveau est plus que nécessaire en vue de faciliter la réponse à la demande accrue de débit.

Un autre défi à relever, la sécurisation du cloud. Le fournisseur, mais aussi le client final se heurtent au problème de sécurité du fait de la dispersion des ressources et de leurs emplacements. Certaines données sensibles peuvent même être entourées d’autres ressources de serveur et de stockage.

Ce qui est étroitement lié à l’autre challenge, la protection des données. Les stratégies de sauvegarde et de restauration peuvent rapidement tomber dans l’obsolescence étant donné la dispersion des ressources. Cela implique une refonte périodique de la stratégie afin d’assurer la protection des données dispersées dans diverses zones géographiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest