Accueil > Business > Donald Trump, une menace pour le marché du Cloud Computing ?
donald trump neutralite du net

Donald Trump, une menace pour le marché du Cloud Computing ?

Donald Trump va-t-il ralentir l’économie du Cloud Computing ? C’est ce que pense Tom Wheeler, président sortant de la FCC.

Donald Trump et son administration, qui seront institués dans la journée du 20 janvier, se sont déjà montrés farouchement hostiles à la neutralité du Net. Dans son discours de départ, Tom Wheeler, le président de la Federal Communications Commission (FCC) a mis en garde ses successeurs contre tout changement des politiques établies sous l’ère Obama à ce sujet. Selon lui, tout rétropédalage entraînerait une chute des marchés de l’Internet des objets et du Cloud Computing.

Donald Trump bouleverse l’industrie IT

 La fin d’une ère politique et le début d’une nouvelle entraînent naturellement des questions sur l’avenir. Aux États-Unis, les changements sont rapides : seulement quatre années séparent deux élections présidentielles. Donald Trump, le 45ème président de la première puissance mondiale, défraie la chronique. Ses déclarations favorables à l’abandon de la neutralité du Net font réagir l’administration sortante.

Tom Wheeler, président de la FCC, l’équivalent de l’Arcep aux Etats-Unis a réagi publiquement lors de son discours de départ à ce sujet. Il explique que les politiques, les lois engagées par son agence gouvernementale au cours de l’année 2015 favorisent l’industrie du Cloud Computing et le marché de l’Internet des Objets. Revenir sur ces dernières règles reviendrait à freiner la croissance des entreprises du secteur comme Amazon Web Services, Microsoft Azure ou Oracle.

La neutralité du Net en danger ?

network neutrality donald trump

En effet, ces lois passées il y a bientôt deux ans empêchent les fournisseurs d’accès à Internet de bloquer ou de freiner les transmissions sur leurs réseaux pour certains clients ou entreprises. Le président de la FCC explique :

  “Alors qu’aujourd’hui tout transite par le Cloud, le fait de ne pas passer par des “portiers” est essentiel. Si les FAI choisissent quelles applications et quels Cloud fonctionnent mieux que d’autre en terme d’accès, de vitesse et de latence, ils contrôleront le futur du Cloud.”

Il prévient Donald Trump et son administration que le fait d’altérer la neutralité du Net pourrait étouffer la croissance et l’innovation, ainsi qu’augmenter les frais des entreprises spécialistes du Cloud Computing.

De même le secteur de l’Internet des Objets pourrait être impacté par une politique favorable à l’ascendant des Fournisseurs d’accès à Internet. Cela pourrait “mettre en péril l’avenir de l’IoT” selon l’ancien lobbyiste des réseaux de télécommunications.

Si certains voient cette déclaration comme un effet de langage pour se protéger des critiques au moment de la transition avec l’administration de Donald Trump, il s’agit tout de même d’une remarque dirigée vers les professionnels quelque peu en dehors des habituelles considérations du grand public. 

Les opérateurs comme Verizon, AT&T ou T-Mobile pourraient alors être avantagés avec leurs offres IoT et Cloud Computing. Pourtant, le manifeste du parti républicain s’engageait dans une transition favorable à l’élargissement du nombre de bandes de fréquences disponibles. Cependant, la présence de Roslyn Layton dans l’équipe du Président Donald Trump donne du cachet aux hypothèses de Wheeler. Pour rappel, cette consultante s’est fait connaître pour ses positions anti neutralité du Net.

 

Sources & crédits Source : CIO - Crédit :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend