vol

Elle fait ses courses tranquillement, l’IA l’accuse à tort de vol à l’étalage

Une femme a été déclarée à tort par un logiciel de reconnaissance faciale de vol à l'étalage alors qu'elle faisait ses courses tranquillement chez Home Bargains. Le magasin utilise Facewatch pour détecter les voleurs, mais cette fois, l'outil a fait une erreur.

La technologie contribue largement à faciliter la vie quotidienne, toutefois, elle a ses limites. Le cas de cet acheteur innocent en est la preuve. Alors que cette femme faisait ses courses, elle a été accusée à tort de vol à l'étalage et renvoyée du magasin Home Bargains. Elle a été signalée par un système de reconnaissance faciale connu sous le nom de Facewatch.

Accusation à tort d'un acheteur : la victime a vécu un véritable cauchemar

Le cauchemar de Sara a commencé lorsqu'elle est allée acheter du chocolat. En se rendant dans un magasin Home Bargains, elle n'avait pas pensé qu'elle allait être accusée de vol à l'étalage. « En moins d'une minute, je suis approché par un employé du magasin qui s'approche de moi et me dit : Tu es un voleur, tu dois quitter le magasin, » raconte-t-elle.

Souhaitant garder son anonymat, Sara confie qu'elle a été signalée par Facewatch, un système de reconnaissance faciale que les chaînes de magasins High Street utilisent.  Après avoir fouillé son sac, elle a été emmenée en dehors du magasin et avait été bannie de tous les magasins utilisant cette technologie.

« Je n'ai fait que pleurer et pleurer pendant tout le voyage de retour… Je me suis dit : ‘Oh, est-ce que ma vie sera la même ? Je vais être considéré comme un voleur à l'étalage alors que je n'ai jamais volé'. »

Facewatch, une technologie qui contribue à la prévention de la criminalité ?

Après le malencontreux événement, Facewatch a reconnu avoir commis une erreur dans sa lettre à Sara. Par contre, GB News a essayé d'avoir l'avis du magasin Home Bargains, mais il n'a pas fait de commentaire sur cet incident.

Cette entreprise située à Londres a déclaré que sa technologie occupe une place importante dans la lutte contre la criminalité et dans la protection des travailleurs. Rappelons que ce logiciel de reconnaissance faciale est utilisé par plusieurs magasins au Royaume-Uni, à savoir Budgens, Costcutter et Sports Direct.

L'outil est surtout utilisé pour identifier les voleurs à l'étalage. Il est équipé d'un système de mesures biométriques du visage d'une personne. La technologie peut trouver une correspondance en seulement 60 secondes. De plus, elle fonctionne toujours même si l'on ne voit qu'une partie du visage.

D'autres erreurs commises par la technologie

Il n'y a pas que les commerçants qui adoptent la reconnaissance faciale au Royaume-Uni. La police s'en sert aussi pour scanner les grandes foules pour trouver les suspects. D'ailleurs, le Met considère cette technologie « d'outil vital » pour instaurer l'ordre. Selon lui, ce dispositif a permis d'obtenir plusieurs arrestations.

Toutefois, il faut savoir que cet instrument n'en est pas à sa première erreur. Shaun Thompson, éducateur du groupe de défense des jeunes Street Fathers, a affirmé qu'il a été reconnu à tort par la police à cause d'un système de reconnaissance faciale aux alentours de London Bridge.

Cet éducateur a révélé qu'il a été approché par des agents qui se servent du dispositif dans une camionnette modifiée et l'a considéré comme un homme recherché. Par la suite, les forces de l'ordre ont pris ses empreintes digitales, et l'a détenu. Au bout de 20 minutes, il a été relâché après avoir montré une copie de son passeport.

« Cela semblait intrusif », a-t-il raconté. «J'ai été traité comme coupable jusqu'à preuve du contraire.»

Restez à la pointe de l'information avec LEBIGDATA.FR !

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube et rejoignez-nous sur Google Actualités pour garder une longueur d'avance.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *