sabre fbi données collaboration

Le FBI surveille en secret le monde entier via les données d’une agence de voyage

L’agence Sabre, qui détient le plus de données de voyage à l’échelle mondiale, coopère secrètement avec le FBI en fournissant les données de suspects pour permettre leur surveillance en temps réel. Une collaboration qui soulève des questions éthiques, mais reste parfaitement légale grâce à une loi vieille de près de 300 ans…

Vous ne connaissez pas l’agence  » Sabre « , mais vous utilisez sans doute indirectement les millions de données qu’elle collecte. Ces informations sont exploitées par de nombreux services de réservation de billets d’avion et de chambres d’hôtel, afin de permettre la comparaison des prix en temps réel.

Cependant, ces services touristiques ne sont pas les seuls à exploiter les données de Sabre. En réalité, comme le révèle une enquête publiée par Forbes, cette agence coopère secrètement avec le FBI.

En s’appuyant sur les données fournies par Sabre, le FBI est en mesure de surveiller des suspects. Selon Forbes, en 2019, les inspecteurs seraient allés jusqu’à demander à l’agence de les aider à surveiller le fugitif indien Deepanshu Kher  » en temps réel  » pendant six mois.

La firme était chargée de suivre le suspect, notamment en analysant ses voyages, ses séjours dans des hôtels et ses transactions financières. C’est ce qui a permis au FBI de l’arrêter en janvier 2020.

De même, Sabre a aidé les États-Unis, à retracer le parcours des terroristes du 11 septembre 2001. Autant dire que les deux organisations travaillent de concert depuis bien longtemps.

La coopération entre le FBI et Sabre fait beaucoup de bruit, car cette agence est celle qui détient le plus de données de voyage à l’échelle mondiale. Cependant, plusieurs autres agences coopèrent avec les autorités américaines. C’est le cas de l’Espagnol Amadeus ou du Britannique Travelport.

La collaboration des agences de voyages avec le FBI est légale… à cause d’une loi de 1789

Comme dans le cas de la reconnaissance faciale appliquée à des fins de surveillance, cet usage de la technologie et des données soulève des questions éthiques. Il est souhaitable que les criminels puissent être arrêtés, mais faut-il renoncer à la confidentialité pour atteindre cet objectif ?

Quoi qu’il en soit, dans les faits, l’exploitation des données d’agence de voyages par le FBI est parfaitement légale. Elle est autorisée par la loi  » All Write Acts « , tout de même datée de 1789.

Cette loi autorise les fédéraux à forcer les entreprises à collaborer et à leur interdire de s’exprimer à ce sujet. En ce moment même, il est possible que cette loi permette au FBI de surveiller vos déplacements dans le plus grand des secrets…

La question qui se pose est de savoir si cette loi a encore sa place dans le monde moderne. Grâce au Big Data, les entreprises peuvent aujourd’hui tout savoir à notre sujet grâce aux volumes colossaux de données souvent sensibles qu’elles collectent à notre sujet.

Ce n’était pas le cas en 1789. De plus, la protection de la vie privée revêt désormais une importance majeure pour les citoyens du monde entier. Suite aux révélations sur la coopération entre Sabre et le FBI, il est fort possible que le peuple américain réclame l’abrogation de cette loi…

Pin It on Pinterest