ford données véhicules autonomes

Ford partage les données de ses voitures autonomes pour accélérer la recherche

Ford partage un dataset regroupant les données collectées par ses véhicules autonomes pendant une année complète. L’objectif est de permettre aux chercheurs du monde entier de développer des algorithmes plus performants pour les voitures sans pilote…

Pour pouvoir naviguer de façon autonome, les véhicules sans pilote ont besoin de larges volumes de données sur lesquels leurs algorithmes seront entraînés. Pour collecter ces données, il est nécessaire d’équiper des véhicules de caméras et de LiDAR et de les faire rouler sur des centaines de kilomètres.

Ce processus est long et coûteux, et n’est donc pas à la portée de n’importe quelle entreprise. À l’heure actuelle, Ford compte sans nul doute parmi les compagnies les plus avancées dans le domaine des véhicules autonomes.

La firme a testé ses véhicules sans pilote et ses services de livraison dans plusieurs villes américaines, et a travaillé avec Argo AI pour développer un système. Le géant de l’automobile prévoyait de lancer sa flotte de voitures autonomes en 2021, mais a finalement repoussé son objectif à 2022 la semaine dernière à cause du COVID-19.

Nonobstant, Ford souhaite aider l’industrie des voitures sans pilote à se développer plus vite. Pour ce faire, elle vient de partager les données collectées par ses véhicules autonomes sur une période d’un an.

Ces données proviennent de multiples véhicules autonomes dédiés à la recherche. Il s’agit notamment de données capturées par des caméras et des capteurs LiDAR, de données GPS, ou encore de nuages de points 3D ou de cartes de réflectivité du sol. Un plug-in regroupant des outils de visualisation de données est également fourni.

Ford veut permettre à la recherche d’accélérer

Cet ensemble de données est particulièrement complet, car il a été collecté sur une année complète. De fait, il couvre une large variété de conditions météorologiques. Les données ayant été collectées dans la zone Metro Detroit, les véhicules ont arpenté des zones urbaines très denses, des autoroutes, des tunnels, des aéroports, des zones de construction ou même des rues piétonnes et des quartiers résidentiels.

Grâce à ces données, les chercheurs du monde entier vont pouvoir examiner une immense diversité de situations auxquelles les voitures du futur pourront être confrontées. Le fait que les données proviennent de plusieurs véhicules va aussi permettre aux chercheurs d’analyser des scénarios où deux voitures se rencontrent.

Les chercheurs vont ainsi pouvoir s’appuyer sur ces données pour créer des algorithmes plus performants pour les véhicules autonomes. Ils pourront par exemple se pencher sur des problématiques complexes comme la communication entre véhicules, leur perception ou la planification d’itinéraire.

Les données de Ford sont disponibles dès à présent par le biais d’une collaboration avec le programme de données ouvertes d’Amazon. Un premier ensemble est accessible dès à présent, et Ford continuera à l’étoffer au fil du temps. Des informations supplémentaires sont disponibles sur le site de Ford à cette adresse.