Accueil > Analytics > Data Analytics > Les Gilets Jaunes sont victimes de l’intelligence artificielle selon JF Copé
gilets jaunes intelligence artificielle

Les Gilets Jaunes sont victimes de l’intelligence artificielle selon JF Copé

Les Gilets Jaunes sont les premières victimes de l’intelligence artificielle. C’est l’avis de Jean-François Copé, qui regrette que le gouvernement ne prenne pas le temps se pencher sur la question du numérique.

En 2016, Jean-François Copé s’était illustré en estimant que le prix d’un pain au chocolat dans une boulangerie française était d’environ 15 centimes. Trois ans plus tard, le maire Les Républicains de Meaux livre son avis sur un autre sujet de société : les Gilets Jaunes.

Interviewé sur Europe 1 par Matthieu Noêl, l’ancien président de l’UMP estime que l’intelligence artificielle est l’une des causes de la crise des Gilets Jaunes. A ses yeux, l’IA est en effet  » l’une des causes de l’angoisse de ceux qui manifestent « .

En effet, il considère que ce mouvement est d’abord  » un cri d’alarme face à l’overdose fiscale mais aussi ‘qu’est-ce que l’on va devenir ? Que seront nos emplois demain ? Comment on va s’en sortir avec l’arrivée du numérique partout ? « . Ainsi, Jean-François Copé va jusqu’à affirmer que  » les gilets jaunes sont les premières victimes de l’intelligence artificielle « .

Il déplore d’ailleurs que la question du numérique n’ait pas été davantage traitée par le président de la République dans le cadre du grand débat national. L’ancien ministre regrette aussi  » les insuffisances d’investissement en matière de recherches «  en Europe et en France.

Les Gilets Jaunes angoissés par le futur ? JF Copé veut faire de la France une  » IA Nation « 

Car l’avis de Jean-François Copé sur l’intelligence artificielle est loin d’être entièrement négatif. S’il reconnait que l’IA est une source d’inquiétudes pour les Gilets Jaunes, il pense aussi que  » demain ça peut être une réponse, et une bonne réponse « .

Ainsi, l’homme politique appelle à faire de l’Europe et de la France un centre de recherche et de développement d’application pour tous les métiers du numérique, à la création d’un Cloud européen pour s’émanciper des Etats-Unis, et à endiguer la fuite des cerveaux vers la Silicon Valley en faisant de la France une  » IA nation « .

Jean-François Copé était invité sur Europe 1 dans le cadre de la publication de son ouvrage  » L’Intelligence artificielle va-t-elle aussi tuer la démocratie ?  » coécrit avec l’essayiste Laurent Alexandre. Il y imagine un futur dans lequel un robot gouverne la France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend