Google IA

Google crée une IA qui écrit des actualités : la fin du journalisme ?

teste un outil d'intelligence artificielle (IA) capable de rédiger des actualités. Présenté comme un assistant pour les journalistes, ce produit a fait l'objet de tests auprès de cadres du New York Times, du Washington Post et de News Corp.

Google teste actuellement un produit qui utilise la technologie de l'intelligence artificielle pour produire des articles de presse. Il le propose à des organismes de presse tels que le New York Times, le Washington Post et le propriétaire du Wall Street Journal, News Corp. Devons nous s'inquiéter de cette innovation ? Ou plus précisément est ce qu'elle va mettre un terme au journalisme ?

Google teste un outil IA capable d'écrire des articles d'actualité

En partenariat avec les éditeurs de presse, en particulier les plus petits, Google commence à explorer des idées pour fournir des outils basés sur l'IA. L'objectif est de pouvoir aider les journalistes dans leur travail. L'outil, connu en interne sous le nom de Genesis, peut recueillir des informations, des détails sur l'actualité, par exemple. Il peut ensuite générer des contenus d'information, ont indiqué des sources anonymat.

L'une des trois sources connaissant bien le produit a déclaré que Google pensait qu'il pourrait servir d‘assistant personnel pour les journalistes. Il pourrait automatiser certaines tâches afin de libérer du temps pour d'autres. D'ailleurs, l'entreprise le considérait comme une technologie responsable qui pourrait aider l'industrie de l'édition à éviter les écueils de l'IA générative.

Certains cadres ayant assisté à la présentation de Google l'ont décrite comme troublante. Ils ont demandé à ne pas être identifiés, car il s'agit d'une question confidentielle. Deux personnes ont déclaré qu'il semblait tenir pour acquis les efforts déployés pour produire des articles de presse précis et bien conçus.

Jenn Crider, porte-parole de Google, a déclaré que ces outils n'ont pas pour but de remplacer le rôle essentiel des journalistes. Que ce soit dans le reportage, ni dans la création ou la vérification des faits de leurs articles. En revanche, ils pourraient offrir des options pour les titres et d'autres styles d'écriture.

Jeff Jarvis, professeur de journalisme et commentateur des médias, a déclaré que le nouvel outil de Google présente des avantages potentiels. « Si cette technologie peut fournir des informations factuelles de manière fiable, les journalistes devraient l'utiliser » ajoute t-il.

L'IA capable de rédiger des articles, devons-nous avoir peur ?

Les organismes de presse du monde entier s'interrogent sur l'opportunité d'utiliser des outils d'intelligence artificielle dans leurs salles de rédaction. Nombre d'entre eux, dont le Times, NPR et Insider, ont informé leurs employés de leur intention d'explorer les utilisations potentielles de l'IA. Ils veulent ainsi voir comment elle pourrait être appliquée de manière responsable dans le domaine de l'information, où les secondes comptent et où l'exactitude est primordiale.

Mais le nouvel outil de Google ne manquera pas de susciter l'inquiétude des journalistes qui rédigent leurs propres articles depuis des décennies.

Le directeur du Tow-Knight Center for Entrepreneurial Journalism a averti sur l'utilisation de Genesis. En fait, si les journalistes l'utilisent mal sur des sujets qui requièrent de la nuance et une compréhension culturelle, la crédibilité de l'outil et celle des médias risquent d'être entachées.

Certains organismes de presse, dont l'Associated Press, utilisent depuis longtemps l'intelligence artificielle. Leur objectif est de générer des articles sur des sujets tels que les rapports sur les bénéfices des entreprises. Toutefois, ces articles ne représentent qu'une petite partie des articles du service par rapport à ceux générés par les journalistes.

L'intelligence artificielle pourrait changer la donne, en permettant aux utilisateurs de générer des articles à plus grande échelle. En l'absence d'une révision et d'une vérification minutieuse, il pourrait diffuser des informations erronées. 

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *