Adobe et les chercheurs de l’UC Berkeley se sont associés afin d’entraîner une IA à détecter les visages retouchés avec Photoshop sur les photos. Un outil qui va permettre de lutter contre le phénomène de plus en plus troublant des ” deepfakes “…

En utilisant la technologie des GAN (réseaux génératifs antagonistes), tout un chacun peut désormais manipuler les foules en créant de faux visages, de faux discours ou de fausses vidéos. Les ” DeepFakes ” sont un phénomène de plus en plus problématique, qui risque de prendre de l’ampleur avec l’essor de l’intelligence artificielle.

Comme l’explique le chercheur Richard Zhang d’Adobe, ” nous vivons dans un monde où il est de plus en plus difficile de faire confiance aux informations numériques “. La manipulation d’images et la modification de visages n’en sont en réalité qu’à leurs balbutiements.


L’IA d’Adobe va permettre de lutter contre les DeepFakes

Afin de lutter contre ce nouveau fléau, Adobe avait déjà entraîné une IA à détecter les images photoshoppées grâce au Machine Learning. A présent, la firme s’est associée aux chercheurs de l’UC Berkeley afin d’entraîner un réseau de neurones à détecter les visages modifiés à l’aide de la fonctionnalité Face Away Liquify de Photshop.



Cette fonctionnalité permet de modifier les yeux, la bouche et d’autres caractéristiques faciales d’un sujet. Lors des tests effectués par Adobe, l’intelligence artificielle est parvenue à détecter les modifications dans 99% des cas. En comparaison, les humains qui ont vu les mêmes photos n’ont repéré les changements que dans 53% des cas. De plus, cet outil est capable d’annuler les modifications pour reconstituer la photo d’origine.

Selon Adobe, cet outil pourrait donc permettre de lutter contre la manipulation et de restaurer la confiance à l’égard du numérique. De plus, l’IA pourrait permettre à tout un chacun de vérifier l’authenticité des images et d’annuler les éventuelles retouches…