intelligence artificielle langage

L’IA est-elle capable d’apprendre une langue comme un humain ?

L’intelligence artificielle (IA) est-elle capable d’apprendre une langue comme un humain ? Cette question fait débat tant les enjeux sont importants. En effet, dans un monde où les échanges entre continents et pays sont de plus en plus nombreux, la connaissance de langues étrangères s’impose de plus en plus. Notamment à titre personnel pour les besoins de voyages et/ou à titre professionnel à l’international. 

C’est pourquoi les applications de langue étrangère connaissent un succès croissant.  On fait le point, dans cet article, sur ce sujet.

Qu’est-ce que l’intelligence artificielle ?

On peut définir l’IA comme une branche de l’informatique traitant de la simulation du comportement intelligent dans les ordinateurs. Soit, la capacité d’une machine à imiter un comportement humain intelligent

En d’autres termes, l’IA est un système informatique capable d’effectuer des tâches qui font appel à l’intelligence humaine, comme, par exemple, la reconnaissance vocale et la traduction des langues.

L’intelligence artificielle avec une interface écrite ou orale a pour rôle de nous faciliter la vie à l’avenir. Des assistants permettent déjà d’utiliser les fonctions du Smartphone via une application de langue étrangère de reconnaissance et de synthèse de la langue.

Il semble donc naturel de profiter des technologies innovantes dans l’enseignement des langues étrangères qui rendent l’apprentissage possible partout et à tout moment.

L’IA est-elle capable d’apprendre une langue comme un humain ?

Alors, quel est le potentiel de l’IA, et où sont ses limites ?

Les potentialités de l’IA en termes d’apprentissage des langues sont connues. Pour preuve, le nombre de sites qui lui sont consacrés sur la toile. Parmi ces derniers, on remarque l’application de langue étrangère Babbel (IOS et Android) qui se distingue par son caractère didactique, ludique et interactif. On souscrit à des cours, sous forme d’abonnement, à un prix raisonnable. On trouvera, ici, un avis complet sur l’application Babbel.

Traduction pour AI

Les applications de langues sont-elles à la hauteur ?

En termes d’interaction, les systèmes sont conçus sur une base purement déterministe. À savoir, un programme qui a des ressources de connaissances limitées qui ne prend pas en compte les connaissances culturelles.

La communication humaine à travers les langues est ainsi plus sophistiquée et interactive que celle d’une application de langue étrangère.

Il est possible que des applications d’apprentissage en ligne avec des interfaces utilisateurs graphiques puissent à l’avenir remplacer des manuels traditionnels. Aussi, il semble que l’intelligence artificielle ne pourra pas, dans un temps prévisible, remplacer des personnels enseignants. De même, les applications de langue étrangère d’apprentissage en ligne avec des tuteurs artificiels ne sont pas en capacité de le faire.

La pédagogie et l’intelligence artificielle

Si pour certains types d’apprenants, la pratique du vocabulaire sur une base interactive avec un système d’agent pédagogique ou les exercices linguistiques avec des personnages virtuels est extrêmement motivante. D’autres apprennent mieux en présence d’un véritable enseignant. Ainsi, pour l’instant, les applications de langue étrangère avec des tuteurs artificiels ne remplacent pas l’enseignement classique.

Aussi, l’apprentissage des langues en ligne a des limites dues à sa conception digitale. Ceci parce que la traduction automatique la plus performante de ces programmes est le produit d’un apprentissage automatique supervisé.

En matière d’innovation dans ce domaine, on remarquera les travaux de chercheurs qui ont développé de nouvelles méthodes pour entrainer des IA de façon non supervisées. À savoir, des outils numériques   capables de traduire des phrases sans connaissance préalable de la langue. Mais pour l’heure, la révolution de l’IA se fait attendre.

Au final

En l’état actuel, l’intelligence artificielle est en hausse dans de nombreux domaines. Mais, l’IA n’est pas encore en mesure de se substituer à un professeur de langue.

À l’avenir, on peut raisonnablement penser que l’IA sera capable de plus en plus de résoudre des problèmes difficiles, mieux que les humains. En effet, la puissance de l’intelligence artificielle progresse au rythme de la puissance du matériel informatique et des capacités de calcul. Ce qui pourrait alors révolutionner les applications de langue étrangère.