L'IA complète la Dixième Symphonie de Beethoven

L’IA complète la Dixième Symphonie inachevée de Beethoven

Avant son décès en 1827, Ludwig von Beethoven avait commencé à travailler sur sa Dixième Symphonie. Une œuvre qu’il n’a malheureusement pas pu achever en raison de son mauvais état de santé. Grâce à l’IA, toute une équipe a réussi à finaliser la symphonie à partir des esquisses de l’artiste.

Des historiens, des musicologues et des informaticiens derrière cette réalisation 

Grâce au travail d’une équipe d’historiens de la musique, de musicologues, de compositeurs et d’informaticiens, l’œuvre de Beethoven prendra vie. La startup Playform AI a enseigné à une machine l’ensemble du travail de Beethoven et son processus créatif.

À partir des quelques notes de musique et une poignée d’idées laissées par Beethoven avant sa mort, l’équipe a pu compléter la Dixième Symphonie de l’artiste. L’œuvre est sortie le 9 octobre 2021. C’est l’aboutissement d’un effort de plus de deux ans.

Il y a eu quelques tentatives passées pour reconstruire des parties de la Dixième Symphonie de Beethoven. En 1988, le musicologue Barry Cooper s’est aventuré à compléter les premier et deuxième mouvements. Il a tissé ensemble 250 mesures de musique pour créer ce qui était pour lui, une production du premier mouvement fidèle à la vision de Beethoven.

Les auteurs du projet

Le Dr Matthias Röder, directeur du Karajan Institute, une organisation de Salzbourg en Autriche, promeut la technologie musicale. En 2019, il projette d’achever la Dixième Symphonie de Beethoven à l’occasion du 250e anniversaire du compositeur.

Il a ensuite contacté Playform AI et a complété l’équipe avec des compositeurs, dont Walter Werzowa. Ce dernier a été chargé de mettre en place un nouveau type de composition qui intégrerait ce que Beethoven a laissé derrière lui avec ce que l’IA générerait. 

Mark Gotham, un expert en musique informatique a transcrit les croquis de Beethoven afin que l’IA puisse être correctement formée. L’équipe comprenait également Robert Levin, musicologue à l’Université Harvard, génie du piano. Levin avait déjà terminé un certain nombre d’œuvres incomplètes du XVIIIe siècle de Mozart et Johann Sebastian Bach.

Reconstituer le processus créatif de Beethoven

L'IA complète la Dixième Symphonie de Beethoven

Au fur et à mesure que le projet avançait, le côté humain et le côté machine de la collaboration ont évolué. Werzowa, Gotham, Levin et Röder ont déchiffré et transcrit les esquisses de la Dixième Symphonie. Et ce, en essayant de comprendre les intentions de Beethoven.

En utilisant les symphonies achevées comme modèle, ils ont tenté de reconstituer le puzzle. La machine a par exemple dû apprendre comment Beethoven a construit la Cinquième Symphonie à partir d’un motif de base à quatre notes.

L’équipe a dû repousser les limites de l’IA créative. La plupart des IA disponibles à l’époque ne pouvaient pas continuer un morceau de musique inachevé au-delà de quelques secondes supplémentaires. La collaboration a porté ses fruits. Et l’œuvre a été présentée en première mondiale, à Bonn, en Allemagne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest