IA dans l'éducation

Comment l’IA va bouleverser l’éducation ?

L’IA est en train de transformer radicalement le paysage de l’éducation en offrant des solutions innovantes pour les enseignants et les étudiants. Découvrez comment l’intelligence artificielle va façonner l’avenir de l’apprentissage.

Les applications de l’IA telles que ChatGPT ou Bard dans l’éducation sont diverses, allant de l’automatisation des tâches administratives à l’adaptation du contenu pédagogique. Les avantages de l’IA dans l’éducation sont nombreux. À titre d’exemple, il peut apporter une personnalisation accrue de l’apprentissage et une meilleure évaluation des résultats. Cependant, cette technologie soulève également des préoccupations concernant la sécurité des données, la confidentialité et la fiabilité des résultats.

Comment l’IA peut contribuer à l’éducation inclusive et durable ?

L’utilisation de l’intelligence artificielle peut jouer un rôle capital dans l’amélioration de l’éducation grâce à l’introduction de nouvelles pratiques d’enseignement et d’apprentissage. Il participe aussi à l’accélération des objectifs de développement durable (ODD) en matière d’éducation.

Cependant, le rythme rapide auquel cette technologie évolue comporte des risques et des défis. Cela nécessite une réglementation appropriée. L’UNESCO s’est engagée à assister les États membres à tirer pleinement parti du potentiel de l’IA.  Ils ont pour but d’atteindre les objectifs éducatifs d’ici 2030. L’organisation veille à ce que l’utilisation de l’IA soit guidée par les principes d’inclusion et d’équité. Ainsi, elle doit être accessible à tous et bénéfique pour tous, en encourageant l’innovation et la dissémination des connaissances. 

Pour y parvenir, l’organisation préconise une approche de l’IA centrée sur l’être humain. Ce dernier tient compte de son rôle dans la lutte contre les disparités d’accès au savoir et de la diversité culturelle. En somme, l’IA peut jouer un rôle essentiel dans la réalisation des objectifs éducatifs. Par contre, son utilisation doit être encadrée par des principes éthiques pour garantir son accessibilité et sa pertinence pour tous.

L’UNESCO publie un guide pour une utilisation responsable de l’IA dans éducation

Récemment, l’UNESCO a publié un guide intitulé « Intelligence artificielle et éducation : guide à l’intention des décideurs » dans le cadre de l’accord de Beijing. Cette publication vise à aider les professionnels de l’éducation et de la prise de décision à comprendre les opportunités. L’UNESCO considère que l’utilisation de l’IA en éducation doit se concentrer sur l’amélioration des capacités humaines et la protection des droits de l’homme.

Cela se fait en favorisant une collaboration productive entre les êtres humains et les machines. Cependant, pour consolider son rôle de leader dans le domaine de l’IA en éducation, l’organisation travaillera en étroite collaboration avec ses partenaires. De plus, ils travaillent avec les institutions internationales et les investisseurs qui sous-tendent sa mission. 

L’UNESCO a plusieurs rôles importants, tels que laboratoire d’idées mondial, organisme normatif, consultant en stratégie et développeur de compétences. Ainsi, en utilisant ces rôles, l’UNESCO peut promouvoir un déploiement responsable de l’IA en éducation. Ce guide devrait donc être une ressource précieuse pour les professionnels de l’éducation et les décideurs qui cherchent à comprendre et à utiliser l’IA.

IA éducation

Projet éducatif d’avenir : l’intégration éthique de l’IA

Le développement de l’apprentissage par l’intelligence artificielle (IA) repose sur la recommandation de l’UNESCO relative à l’éthique de l’IA. La validation de la 41e session du congrès générale de l’UNESCO sera requise pour son approbation. Ainsi, le projet sera réalisé conformément à l’accord de Beijing sur l’utilisation de l’IA dans l’éducation. Il sera donc intégré dans la Stratégie de l’UNESCO pour la technologie éducative innovante(2021-2025). 

De plus, ce projet est composé de trois parties complémentaires et autonomes. Tout d’abord, un rapport sera élaboré pour formuler des recommandations concernant l’avenir de l’apprentissage à travers l’IA. Ensuite, un guide sera créé pour définir les principes éthiques qui doivent guider l’utilisation de l’IA dans l’éducation.

Enfin, un cadre d’orientation sera conçu pour aider les étudiants à développer des compétences en matière d’IA. Ces trois éléments visent à encourager l’utilisation éthique de l’IA dans l’éducation et à préparer les élèves à l’ère de l’IA. Ce projet est crucial, car il permettra d’utiliser l’IA de manière responsable dans l’éducation. Il permet également d’améliorer la qualité de l’apprentissage et de préparer les élèves à un avenir de plus en plus axé sur l’IA.

Un projet ambitieux d’éducation à l’IA en trois volets

L’UNESCO a lancé un projet ambitieux qui comporte trois piliers majeurs. Tout d’abord, il vise à créer un ensemble de compétences en intelligence artificielle adapté aux établissements scolaires. Ensuite, il prévoit la mise en place d’un répertoire en ligne qui abritera des ressources pédagogiques sélectionnées sur l’IA.

De plus, l’organisation vise à mettre des programmes nationaux d’enseignement de l’IA et d’autres formations numériques fondamentales. Enfin, il compte organiser des ateliers pour encourager l’intégration de la formation à l’IA. Ainsi, ces projets sont inclus au sein des cursus scolaires officiels nationaux ou institutionnels de plusieurs pays. 

L’UNESCO a formé un Conseil consultatif international pour atteindre ces objectifs. Ce groupe est composé d’experts, issus des domaines de l’IA, de l’éducation, des sciences de l’apprentissage et de l’éthique. Ainsi, leur mission consiste à créer un ensemble de compétences en intelligence artificielle pour les écoles élémentaires et à évaluer les projets associés. Le Conseil consultatif travaille bénévolement pour l’UNESCO.

Consensus de Beijing : les recommandations clés pour l’IA et l’éducation

La conférence internationale sur l’IA et l’éducation, qui s’est tenue à Beijing du 16 au 18 mai 2019, a approuvé le Consensus de Beijing sur l’IA et l’éducation. Cette initiative novatrice a réuni des représentants d’États membres, d’organisations internationales, d’institutions académiques, de la société civile et du secteur privé.

Le Consensus fournit des recommandations pour les États afin de tirer le meilleur parti des opportunités offertes par l’IA. Il relève les défis qui se posent, et de progresser vers la réalisation des ODD. L’approche adoptée est centrée sur l’homme. Tout ça, dans le but d’améliorer l’intelligence humaine, de protéger les droits de l’homme et de promouvoir le développement durable. Cela se fait grâce à une collaboration efficace entre l’homme et la machine dans les différents aspects de la vie. 

Les recommandations stratégiques proposées dans le Consensus portent sur cinq domaines clés. Cela comprend la gestion et la mise en œuvre de l’éducation, l’autonomisation des professeurs et de leur enseignement, l’apprentissage et l’évaluation des acquis, le développement des valeurs et des compétences nécessaires pour la vie et le travail à l’ère de l’IA, ainsi que l’utilisation de l’IA pour offrir des opportunités d’apprentissage tout au long de la vie. 

Les recommandations de l’UNESCO pour l’utilisation éthique de l’IA dans l’éducation

En 2019, l’UNESCO a partagé le Consensus de Beijing sur l’Intelligence Artificielle et l’Éducation. Cela présente des recommandations pour quatre questions transversales. Le premier objectif vise à encourager l’utilisation juste et inclusive de l’IA dans l’éducation.

Le deuxième objectif a pour but d’assurer l’équité entre les sexes et la parité de genre lors de l’utilisation de l’IA. Le troisième objectif consiste à garantir une utilisation éthique, d’assurer la clarté et la vérifiabilité des données et des algorithmes. pour l’éducation. Enfin, le quatrième objectif cherche à établir des évaluations, un suivi et une recherche adéquats. 

Le Consensus propose des mesures concrètes que les individus et les communautés internationales impliqués dans l’IA pour l’éducation peuvent mettre en œuvre. L’UNESCO et la Commission nationale chinoise pour l’UNESCO ont organisé un forum international sur l’IA et l’avenir de l’éducation. Ce forum a été mis en place afin de discuter des compétences en IA pour les futures générations d’étudiants. Le Consensus est disponible en plusieurs langues, notamment en français, en anglais, en arabe, en chinois, en russe et en espagnol.

Comment intégrer l’IA dans l’éducation tout en respectant l’éthique ?

Les enseignants sont des acteurs essentiels du système éducatif et leur expérience ainsi que leur passion sont irremplaçables par la technologie. L’IA peut être utilisée en collaboration avec les enseignants pour améliorer les résultats. Par contre, son utilisation soulève des préoccupations éthiques et de confidentialité.

À titre d’exemple, il peut affecter la protection des données personnelles des élèves, leur droit à l’oubli et leur droit à un traitement impartial. Ainsi, pour éviter toute discrimination, il est crucial que les enseignants comprennent les raisons pour lesquelles l’IA a pris certaines décisions. 

L’Unesco a recommandé aux États de concevoir une stratégie définie pour l’usage de l’IA dans l’éducation. Cependant, le plan national sur l’IA n’a pas saisi cette occasion, ce qui est dommageable. En outre, l’intégration de l’IA dans l’éducation permettra de créer un système plus juste et inclusif. Ainsi, il est impératif de développer une stratégie claire pour sa mise en œuvre. Il faut tenir compte de toutes les préoccupations éthiques et de confidentialité.

L’UNESCO travaille sur un outil d’auto-évaluation pour intégrer l’IA dans l’éducation

L’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) travaille actuellement sur la création d’un outil d’auto-évaluation. Cela vise à assister les États membres à évaluer leur préparation et leur capacité à intégrer les technologies d’IA dans l’éducation.

Ainsi, ce cadre permettra de dresser un profil individuel pour chaque pays en vue de déterminer ses points forts et ses faiblesses. Il permettra aussi de fournir des recommandations spécifiques pour répondre à ses besoins. Cependant, le projet vise à préparer les acteurs du système éducatif national à exploiter les avantages de l’IA. L’objectif est de fournir une éducation équitable, inclusive et de qualité, ainsi que des opportunités d’apprentissage de manière continue.

Des sessions ont été organisées lors de plusieurs événements importants. Cela a pour but de renforcer les compétences des décideurs en matière d’intégration de l’IA dans les politiques éducatives.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

1 commentaires

1 commentaire

  1. Je trouve votre contenu un peu laborieux. On dirait même qu’il y a eu un usage de chatGPT un peu trop lourd. Les phrases se répètent et n’apportent que peu de contenu malgré un sujet intéressant. Résultats, là où je pensais avoir une synthèse du Doc de l’UNESCO, je ne trouve rien dans l’article mis à part le lien pour aller lire moi même le Doc de l’UNESCO..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *