femmes IA

Grand remplacement : pourquoi l’IA menace davantage les femmes, selon McKinsey

Une étude révèle que 80% des femmes actives sont dans des métiers susceptibles d’être affectés par l’IA. Elles sont donc plus vulnérables que les hommes dans ce contexte. Néanmoins, l’IA peut également enrichir certains emplois.

L’IA, en révolutionnant tous les métiers, suscite des études prospectives sur le marché du travail. Toutefois, son impact n’est pas uniforme. Certains emplois sont plus facilement automatisables que d’autres, ce qui soulève des préoccupations quant à la répartition hommes-femmes. Selon une étude, les femmes pourraient être plus touchées par les pertes d’emplois liées à l’IA. Cela met en évidence l’importance de prendre des mesures pour garantir l’équité dans cette transition technologique.

Les femmes, particulièrement touchées par l’IA

Les recherches de McKinsey démontrent que les femmes sont 1,5 fois plus susceptibles de changer de profession d’ici 2030 à cause de l’IA. La présence massive des femmes dans les emplois à bas salaire contribue à leur vulnérabilité accrue. Ces métiers sont les plus exposés à l’automatisation, c’est l’une des raisons de leur vulnérabilité accrue. En effet, dans les secteurs tels que le soutien administratif et le service client, le nombre d’emplois pourrait chuter de plusieurs millions avant 2030.

Cette situation ne touche pas uniquement les femmes. Les travailleurs issus de communautés noires et hispaniques, concentrés dans des professions en déclin, sont aussi concernés. Comme il souligne, 12 millions de travailleurs aux États-Unis pourraient devoir changer d’emploi à cause de l’intelligence artificielle au cours des prochaines années.

Les travailleurs des industries à bas salaires sont jusqu’à 14 fois plus susceptibles de devoir se reconvertir que ceux des secteurs plus rémunérés. Ainsi, les employés à la recherche d’un salaire plus élevé devront souvent acquérir de nouvelles compétences pour réussir cette transition.

Une menace pour toutes les professions ?

Les femmes sont plus touchées par l’arrivée de l’IA, étant présentes dans des professions concernées par ces nouvelles technologies. En revanche, l’automatisation n’épargnera pas tous les emplois qualifiés. Voici quelques exemples des métiers les plus menacés par l’IA. Les avocats pourraient voir leurs tâches bouleversées par l’IA, capable de rechercher dans la jurisprudence. L’intelligence artificielle libère du temps pour la réflexion juridique, amenant des changements significatifs. De même, l’intelligence artificielle pourrait modifier le travail des ingénieurs civils en accélérant la conception. Elle tient compte de tous les codes du bâtiment, réduisant ainsi erreurs et retouches.

Malgré ces défis, McKinsey souligne que le travail physique ne disparaîtra pas. Le pire, c’est que les femmes sont les plus touchées en raison de l’adoption de l’IA. Cependant, certaines professions pourraient connaître une croissance significative, créant jusqu’à 3,8 millions d’emplois mieux rémunérés.

Cela dit, le passage à une économie à émissions nettes nulles entraînera un déplacement des emplois. Cependant, ces métiers s’éloigneront des secteurs du pétrole, du gaz et de la fabrication automobile. Environ 3,5 millions de postes pourraient disparaître d’ici 2030 à cause de la transition vers une économie plus verte. Ces travails seront cependant remplacés par des postes dans les industries vertes, qui pourraient connaître un gain d’emplois de 700 000 postes.

Toutefois, la vague d’automatisation alimentée par l’IA dans le monde du travail présente des opportunités et des défis. Découvrez notre dossier sur l’intelligence artificielle pour en savoir plus en détail. Comme on le sait bien, le monde du travail évolue depuis l’arrivée de l’IA. Il est donc essentiel de comprendre comment cela affecte les travailleurs et d’agir pour minimiser les conséquences négatives.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *