Accueil > Intelligence artificielle > IBM Watson : tout savoir sur le superordinateur IA et Big Data
ibm watson tout savoir

IBM Watson : tout savoir sur le superordinateur IA et Big Data

IBM Watson est un superordinateur créé par IBM, combinant intelligence artificielle et analyse de données pour répondre aux questions plus rapidement qu’un humain . Découvrez tout ce que vous devez savoir à son sujet.

Watson est un superordinateur créé par IBM, tirant son nom du fondateur de l’entreprise Thomas J. Watson. Il s’agit d’une ” machine à répondre aux questions “, qui combine l’intelligence artificielle avec un logiciel analytique.

Pour créer Watson, il aura fallu trois années aux chercheurs d’IBM. L’objectif qu’ils s’étaient fixé était de créer un système capable de répondre plus rapidement que les humains aux questions posées dans le jeu télévisé américain Jeopardy!. Ce projet a mené à la création de l’architecture DeepQA, et de Watson.

En 2011, Watson est finalement parvenu à triompher de deux champions de Jeopardy : Ken Jennings et Brad Rutter. Un avatar du système était assis entre les deux joueurs humains.

Pour répondre aux questions, le superordinateur se base sur un Data Store regroupant 200 millions de pages d’informations stockées sur une flotte de 90 serveurs. Doté d’une puissance impressionnante, Watson traite ces informations à un taux de 80 teraflops. C’est ce qui lui permet de répondre aux question encore plus efficacement qu’un être humain.

Quels sont les principaux composants de IBM Watson ?

Watson repose sur plusieurs composants clés. Tout d’abord, les frameworks Apache Unstructured Information Management Architecture (UIMA), l’infrastructure et les différents éléments nécessaires à l’analyse de données non structurées. Un autre composant majeur est le fameux framework Apache Hadoop permettant le traitement de larges ensembles de données au sein d’un environnement d’informatique distribuée.

Le système d’exploitation de ce superordinateur n’est autre que SUSE Enterprise Linux Server 11, l’OS de processeur Power7 le plus rapide à l’heure actuelle. La machine embarque 2880 coeurs de processeur, 15 terabytes de RAM, et 500 GB d’informations pré-traitées. Le logiciel DeepQA d’IBM permet quant à lui la récupération d’informations grâce au traitement naturel du langage et au Machine Learning.

Quels sont les cas d’usage de IBM Watson ?

Les applications de la technologie d’informatique cognitive de Watson sont très nombreuses. De par ses performances inouïes en matière d’analyse de texte et de données non structurées, ce superordinateur offre de nouvelles possibilités pour de multiples industries.

Watson Analytics, la plateforme d’analyse de données

Watson Analytics est l’une des principales implémentations de la technologie Watson. Il s’agit d’une plateforme permettant d’explorer, de visualiser et de présenter des données. Elle utilisant les capacités cognitives de Watson pour dévoiler automatiquement des insights data-driven.

La plateforme est composée d’un composant d’exploration, permettant aux utilisateurs de télécharger leurs données et de recommander automatiquement des variables potentiellement corrélés et de créer des comparaisons.

L’outil de prédiction permet aux utilisateurs de recevoir des réponses aux questions complexes basées sur leurs données. Enfin, l’outil de reporting permet la création de tableaux de bords et autres rapports.

Pour accéder à chacun de ces composants, on utilise une interface graphique (GUI). Ainsi, les utilisateurs peuvent y accéder sans avoir besoin de compétences en science des données.

Watson Analytics est proposée en version gratuite, avec la possibilité de télécharger de feuilles de calcul et d’obtenir des visualisations, des insights ou de créer des tableaux de bord. La version ” Plus “ quant à elle ajoute 2GB d’espace de stockage et différentes sources de données telles que les bases de données. Elle est proposée à partir de 30 dollars par utilisateur et par mois. Enfin, la version ” Professionnel “ ajoute une fonctionnalité multiutilisateur pour la collaboration, et 100 GB d’espace de stockage. Elle est proosée à partir de 80 dollars par mois et par utilisateur.

Watson dans le secteur de la santé

Le secteur de la santé est l’un des premiers dans lesquels Watson a été déployé. Sa première implémentation commerciale date de 2013, lorsque le Memorial Sloan Kettering Cancer Center a commencé à utiliser le système pour recommander différentes options de traitement pour les patients atteints de cancer du poumon.

L’objectif était de s’assurer que les patients reçoivent le traitement adéquat tout en réduisant les coûts. Depuis lors, de nombreuses cliniques tels que la Cleveland Clinic, le Main Center for Cancer Medicine et le Westmed Medical Group ont également implémenté les outils Watson. Cependant, le MD Anderson Cancer Center de Houston a décidé d’abandonner l’utilisation de Watson après avoir dépensé 62 millions de dollars dans son implémentation, estimant que le système n’atteignait pas ses objectifs.

En mai 2018, le système de santé indien Apollo a choisi d’adopter Watson for Oncology et Watson for Genomics. Ces deux plateformes d’informatique cognitive peuvent permettre aux médecins de prendre des décisions liées au traitement personnalisé du cancer.

Pendant plusieurs années, IBM fournissait aussi Watson à des entreprises de l’industrie pharmaceutique. Le superordinateur était ici utilisé à des fins de découverte de médicaments. Cependant, face à des ventes décevantes et un scepticisme général des acteurs du secteur, IBM a choisi de cesser de vendre Watson à cette industrie en avril 2019.

Watson dans le secteur légal

En mai 2016, l’entreprise américaine BakerHostetler a signé un contrat pour un système d’expertise légale basé sur Watson afin d’assister ses 50 employés. Ce système nommé Ross peut miner des données sur près d’un milliard de documents textuels, analyser les informations et fournir des réponses précises à des questions complexes en moins de trois secondes.

Grâce au traitement naturel du langage, il peut comprendre les questions posées en langage courant et chercher une réponse dans sa base de données. Le système surveille aussi les éventuels changements apportés à des lois et avertit les utilisateurs.

Watson dans le secteur de la finance

Watson est utilisé dans le secteur de la finance pour analyser et répondre aux questions. Le système est en mesure de fournir une guidance financière, et d’aider les utilisateurs à gérer les risques financiers.

L’entreprise australienne ANZ Global utilise ainsi le Watson Engagement Advisor Tool pour observer et répondre aux questions des clients. De même, la DBS Bank de Singapour utilise Watson pour fournir des conseils à ses clients.

Les API Watson pour créer des applis d’intelligence artificielle

IBM propose différentes APIs sur son Cloud, permettant aux utilisateurs de développer leurs propres applications d’intelligence artificielle basées sur la technologie Watson. Les différentes APIs prennent en charge les frameworks de développement populaires comme Java et Python.

Les connecteurs API permettent pour algorithmes de Deep Learning pré-entrainés permettent quant à eux aux utilisateurs de développer des applications pour le traitement naturel de langage, la reconnaissance d’image et l’analyse de ton.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend