CYBERSECURITE - ITW

Ils font la CyberSécurité | Sébastien Viou (Stormshield)

Dans le cadre de notre dossier “Ils font la cybersécurité”, Sébastien Viou (Directeur Cybersécurité et Management Produits chez Stormshield) a accepté de faire un point sur l’année écoulée et sur les grands enjeux du secteur de la cybersécurité de ce début d’année.

LeBigData.fr : La cybersécurité en France : de quoi parle-t-on ?

Sébastien Viou (Stormshield) : Le marché de la cybersécurité en France est d’environ 3 milliards d’euros, il s’agit donc d’un sujet important au niveau industriel. De plus, la France dispose d’une agence, l’ANSSI, largement reconnu en Europe et dans le monde et très active sur le sujet de la souveraineté Française en la matière. Largement en avance sur la directive NIS, l’état avait anticipé le sujet lors de la loi de programmation militaire de 2014. Nous sommes d’ailleurs reconnus comme l’un des pays les plus mature en Cybersécurité.

Quels sont les principaux défis à relever pour la Cybersécurité en France ? 

Principalement il s’agit d’un défi sociétal, il en va du fonctionnement même de nos institutions, de notre service public et de nos entreprises privées. Lorsque des hôpitaux sont bloqués, ou qu’une PME fait faillite en raison d’un ransomware, ou encore qu’une technologie est volée par espionnage industrielle, c’est la nation qui est mise en danger. Nous devons donc assurer la cybersécurité des biens et des personnes. En tant qu’éditeur de solution Français, pour nous le principal défi reste d’être au niveau de développement de la concurrence Américaine notamment. La différence de capacité de financement et d’investissement du secteur entre US et France est de l’ordre de 10, ce qui pose des limites préjudiciables à l’ambition de souveraineté.

Quels sont les nouveaux enjeux de la Cybersécurité pour 2023 ?

Il s’agira sans doute d’améliorer la coopération entre pays Européen, ce qui est l’objectif de la directive NIS 2 avec Cyclone, mais également d’un point de vue plus local, de continuer à défendre les plus faibles. TPE, PME, collectivités, doivent se digitaliser pour être efficace, et cela ne doit pas se faire au risque de disparaître. Nous devons continuer de sensibiliser sur ces sujets et de proposer des solutions adaptées notamment en terme de gestion.

Quels sont vos conseils à destination des entreprises pour mieux se protéger ?

Principalement être conscient des risques au sein de leur organisation, et, avec cette évaluation en main, décider en pleine conscience du niveau d’investissement nécessaire à la protection de leurs biens essentiels. Ensuite, il « suffit » de se tourner vers les professionnels du secteur, ou vers les pouvoirs publiques, pour avoir les meilleurs conseils en la matière.

Dans le contexte géopolitique actuel, faut-il craindre des cyberattaques militaires à l’encontre de la France ?

Il y en avait déjà avant le contexte actuel, il n’y a donc pas de raison que cela change.

Quels conseils pour les personnes souhaitant commencer une carrière dans la cybersécurité ?

Il est généralement nécessaire d’avoir un bagage technique sur des sujets informatiques varié pour pouvoir être pertinent en Cybersécurité, aussi je conseillerais de ne pas avoir un focus trop fort en Cybersécurité mais de travailler par exemple, le réseau, ou le développement C, ou encore l’administration système.

 

Propos recueillis par Mathilde Flory. 

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *