Accueil > Dossiers > Informatique : l’eldorado du freelance
freelance en informatique sur son canapé

Informatique : l’eldorado du freelance

Alors que l’informatique ne connaît pas la crise en France, les entreprises peinent à recruter. Une situation profitant aux travailleurs indépendants, pour qui trouver une mission freelance en informatique ne relève plus du parcours du combattant.

Un secteur porteur qui peine à attirer

L’informatique française connaît actuellement un véritable boom. Le chiffre d’affaires annuel du secteur a ainsi dépassé les 56,4 milliards en 2018, en constante hausse depuis 5 ans. Cette embellie s’explique notamment par la digitalisation et la robotisation galopantes de l’économie hexagonale, avec comme tête de gondole, les services liés au cloud. Et avec les nouvelles lois régulant la protection de la vie privée (RGPD), les besoins du secteurs ne risquent pas de diminuer dans le futur, au contraire.

Cliquez ici pour un accompagnement sur le RGPD

En 2018, 50 000 à 60 000 postes ont été créés dans l’informatique. La quasi-totalité de ces recrutements (94 %) était en CDI. L’informatique est ainsi l’un des secteurs qui génèrent le plus d’emplois en France. Malgré tout, le secteur reste en déficit chronique de main d’œuvre. Le constat est sans appel : l’informatique recrute en masse, mais ne fait pas rêver les travailleurs. Les sociétés peinent ainsi à trouver des employés et n’hésitent pas à embaucher des profils juniors (environ 30 % des recrutements).

Les indépendants s’envolent

freelance en informatique travaillant sur le tapis de son salon

Bien conscients de la rareté de leurs talents, les professionnels de l’informatique tentent de tirer leur épingle du jeu. Ils sont ainsi nombreux à partir à l’étranger en quête de salaires plus attractifs. Ceux qui demeurent en France changent souvent d’employeur. Ainsi, une entreprise sur deux souffre d’un turn-over très élevé.

Ceux qui n’intègrent pas une nouvelle société optent de plus en plus pour l’indépendance. Sur les 365 000 professionnels du secteur, 31 000 travaillent ainsi en freelance, soit 8,5 %. Séduits par la liberté conférée par le freelance, ils sont prêts à se priver de la sécurité offerte par un poste fixe. De plus, le salaire plus élevé d’un indépendant, 30 % supérieur en moyenne par rapport à son confrère en CDI, mitige les difficultés financières passagères. Pour les indépendants, l’essentiel reste de trouver des missions.

Trouver une mission n’a jamais été aussi facile

Avec l’explosion du télétravail, toute une industrie s’est créée pour aider les freelancers à mieux travailler et à trouver la mission dont ils rêvent. Le secteur informatique n’échappe pas à cette tendance. Le networking n’a jamais été aussi facile avec les réseaux sociaux ou encore le nombre croissant de salons professionnels. Ceux qui se languissent des interactions sociales peuvent travailler dans des espaces de coworking. Les discussions autour d’une tasse de café mènent parfois à des contrats ou à des collaborations inattendues. Enfin, il y a les plateformes de freelance sur internet. Moyennant une commission, ces sites constituent une mine d’opportunités pour les freelancers.

Alors que les limites entre conseil, service ou encore intégrations deviennent de plus en plus poreuses, le freelancer en informatique, avec sa polyvalence, est bien positionné pour tirer encore longtemps parti  de la conjoncture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend