Pourquoi Kanye West rachète Parler, le réseau social d’extrême droite

Kanye West a racheté Parler, la plate-forme alternative de médias sociaux privilégiée par de nombreux conservateurs.

Kayne West met Parler en sa possession

« Un pas révolutionnaire dans l’espace médiatique de la liberté d’expression », c’est ce qu’a fait Kayne West, selon la société mère de Parler. Celui-ci qui, ayant récemment changé son nom en Ye, a décidé d’acquérir Parler. C’est la plate-forme alternative de médias sociaux privilégiée par de nombreux conservateurs. Après cette décision, apparemment, Kayne West n’aura plus jamais à craindre d’être retiré des réseaux sociaux. En fait, cette décision de West surgit notamment suite au verrouillage temporaire de son compte Twitter à cause d’un tweet antisémite. Parlement Technologies, la société mère de Parler fait également partie de cette collaboration. Elle se charge de fournir des services techniques et un support cloud. Néanmoins, les termes exacts de cet accord entre West et Parler n’ont pas été divulgués. En revanche, Parler déclare qu’il conclura l’accord définitif probablement au quatrième trimestre.

Mais qu’est-ce que Parler ?

Parler se présente comme un paradis de la liberté d’expression et a vu le jour en 2018. L’application a connu sa popularité auprès des politiciens conservateurs et des personnalités des médias. Aux alentours de 2020, elle s’est véritablement développée et disposait d’environ 2,9 millions d’utilisateurs quotidiens. Cependant, aujourd’hui, ce nombre a glissé à seulement 40 000, selon une très récente étude d’Apptopia, la société d’études de marché.

pcloud black friday 2022

West, du côté de la « liberté d’expression » ?

Cet achat de Parler par West fera de ce dernier le dernier propriétaire célèbre d’un réseau social d’extrême droite. De plus, il évoquera certainement la manière dont un petit groupe d’hommes riches cherchent à posséder des plateformes de médias sociaux. Un groupe dont certains d’entre eux ont été bannis ou suspendus pour des propos incendiaires, mais jamais n’abandonnent le fait de renforcer ce qu’ils appellent « liberté d’expression ». En effet, selon West, « Dans un monde où les opinions conservatrices sont considérées comme controversées, nous devons nous assurer que nous avons le droit de nous exprimer librement ». Dans le cadre de l’annonce, Parler s’est alors lié au compte de West sur la plate-forme. C’est un compte qui a apparemment été lancé simultanément. Dès lors, dès la première semaine du lancement, le compte avait environ 500 abonnés.

L’accord de West et Parler arrive après un évènement polémique

Pour West, cet accord avec Parler intervient pendant une période particulièrement controversée. En fait, Kayne West a ces derniers temps la une des journaux pour avoir porté un t-shirt «White Lives Matter» en public. Or, en d’entre termes, cela signifie qu’il défend son utilisation du slogan. Il s’agit en fait d’une phrase que la Ligue anti-diffamation a liée à des groupes de suprématie blanche comme «drôle» pour Fox News hôte Tucker Carlson. Dès lors, suite à cet incident, Adidas a annoncé qu’elle songeait à revoir son partenariat avec West. En outre, Kayne West a aussi déclaré l’abandon d’un partenariat de deux ans avec GAP. Dès lors, en s’exprimant sur CNN, Jonathan Greenblatt, PDG de l’ADL, a qualifié Parler de « havre » de haine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest