Team of Professional IT Developers Have a Meeting, Speaker Shows Growth Data with Graphs, Charts, Software UI. Shown on TV. Concept: Software UI Development, Deep Learning, Graphs, Charts.

Korea Telecom laisse une IA gérer ses Data Centers pour consommer moins d’énergie

Korean Telecom teste un système IA dans l’espoir de réduire la consommation énergétique dans l’un de ses data centers. L’entreprise projette d’étendre ce concept dans ses autres infrastructures en 2022.

La compagnie sud-coréenne expérimente, à ce jour, un opérateur de data center Internet IA dans ses locaux de Mokdong IDC 2. Korean Telecom envisage ainsi d’exploiter cette technologie au sein de ses autres installations à partir de l’année prochaine. Soulignons qu’il s’agit d’un équipement fabriqué pour refroidir les bureaux de manière plus efficace.

Les émissions des réseaux KT surpassent les IDC

Chez KT, environ 73 % des émissions sont issues du réseau télécom. Avec l’apparition de la 5G, ce chiffre sera amené à augmenter. Pour anticiper ce problème, Korean Telecom se dit vouloir substituer les matériels moins efficaces par des équipements plus performants. Il espère ainsi, restreindre sa consommation électrique et en même temps optimiser l’activité des « stations de base et des répéteurs 3G/LTE par fuseau horaire ». Un dispositif de surveillance a même été mis en place pour contrôler les émissions annuelles de son réseau.

Alors que les data centers de KT en Corée du Sud constituent une part infime des émissions de la société, celle-ci fait des efforts constants pour les réduire. Cela passe par exemple par l’amélioration du contrôle de la température. C’est le cas, ici, de Yongsan IDC qui, en 2020, a été conçu « avec un thermostat d’eau froide, un pré-refroidissement et des méthodes d’onduleur ».

Cette même année, KT a lancé un système fondé sur l’IA qui minimise la consommation énergétique au sein de ses bureaux. Baptisé « AI Operator », celui-ci a la capacité de contrôler la climatisation. Korean Telecom projette d’aller plus loin dans ce projet. C’est pourquoi il a déployé cette année, un « Opérateur IDC AI ».  L’outil a le pouvoir de « contrôler automatiquement les systèmes de refroidissement et de ventilation dans un centre de données, en fonction des conditions météorologiques, de la température et de l’humidité extérieures ».

Google et Huawei tracent la route

Les premières initiatives à mettre au point les data centers sont loin d’être parfaites. En effet, quand Google a affirmé utiliser le DeepMind AI en 2016 pour afficher un PUE de 15 %, les promesses étaient très limitées. En parallèle, nous avons Huawei qui a souligné l’importance de ses agent dans une optique à rendre ses data centers plus efficaces.

Concernant KT, ses 516 bureaux sont beaucoup moins énergivores que ses 13 data centers. Afin d’alimenter ces immeubles, la société se sert aussi bien des lampes LED que des chaudières performantes. A ce titre, AI Operator, un système moderne de gestion, a été déployé dans le bureau de Gwanghwamum East. Les résultats, eux, ont été bien plus concluants que ceux de la gestion conventionnelle. En effet, AI Operator prend connaissance des modèles de consommation d’énergie réels avant de contrôler automatiquement la quantité d’énergie de chauffage ou de refroidissement nécessaire. Korean Telecom est actuellement même en train de développer ce même outil, mais cette fois-ci, appliqué dans les data centers.

Sources & crédits Source : datacenterdynamics - Crédit :

Pin It on Pinterest