lacework levée fonds record

Lacework lève 1,3 milliard $ pour protéger le Cloud, un record dans l’industrie de la cybersécurité

Lacework annonce une levée de fonds de 1,3 milliard de dollars pour sa plateforme de cybersécurité Cloud. Il pourrait s’agir de la plus large levée de fonds dans l’industrie de la cybersécurité jusqu’à présent.

Face aux nombreuses menaces, la cybersécurité est désormais une priorité pour les entreprises de tous les secteurs. La pandémie n’a fait qu’amplifier ce fléau.

Selon une étude menée par IDC, 98% des entreprises interrogées au premier semestre 2021 ont subi au moins une fuite de données Cloud au fil des 18 mois précédents. Dans le même temps, 31% des participants au sondage déclarent avoir dépensé plus de 50 millions de dollars par an dans l’infrastructure Cloud.

Or, si cette technologie apporte de nombreux avantages, elle peut aussi représenter une nouvelle surface d’attaque pour les hackers si les environnements Cloud ne sont pas correctement configurés.

Dans sa Cloud Security Study 2021, Thales , le géant français de la cyberdéfense, révèle que seulement 17% des entreprises chiffrent plus 50% de leurs données sensibles hébergées sur des environnements Cloud. Et ce, malgré l’essor des attaques au ransomware.

La valeur du marché de la cybersécurité a été multipliée par 35 entre 2004 et 2017 selon Cybersecurity Ventures. Au total, entre 2017 et 2021, les dépenses dans les produits et services de cybersécurité à l’échelle mondiale dépasseront 1 billon de dollars.

Au premier semestre 2021, les investisseurs ont dépensé 11,5 milliards de dollars dans les startups de cybersécurité face à l’intensification des attaques contre les chaînes logistiques. En comparaison, 7,8 milliards avaient été investis sur l’ensemble de l’année 2020.

Comment Lacework protège le Cloud grâce à l’analyse de données

Dans ce contexte, Lacework vient de lever la somme colossale de 1,3 milliard de dollars. Cette entreprise développe des solutions de protection et de conformité automatisées pour les workloads conteneurisés.

Fondée en 2015 par Mike Speiser, Sanjay Kalra et Vikram Kapoor, Lacework se fixe pour objectif de combler le fossé de la cybersécurité sur les environnements Cloud et DevOps en identifiant les menaces planant sur les serveurs Cloud, les conteneurs et les comptes.

Son agent délivre une visibilité sur les processus et applications en cours, en utilisant l’IA pour détecter les comportements suspects. En parallèle, cet agent surveille les activités suspectes comme les calls API non autorisés et l’utilisation de consoles de gestion et les comptes administrateurs. Le but est de limiter l’accès aux ports vulnérables et de limiter les accès privilégiés.

Avant de fonder cette entreprise, Kalra a travaillé pour Cisco en tant que senior product manager. De son côté, Kapoor a occupé différents rôles chez Oracle et a notamment supervisé les travaux sur le stockage de données.

L’objectif de ces deux experts était d’adopter une approche  » data-driven  » pour la sécurité sur le Cloud. À leurs yeux, la sécurité est avant tout un problème de données. Leur plateforme vise à résoudre ce problème. Plutôt que d’accumuler des solutions manuelles et inefficaces, Lacework permet de découvrir les risques et menaces de sécurité grâce aux données.

Cette plateforme basée sur Snowflake collecte et associe des données sur les Clouds publics et privés de l’entreprise. Elle est notamment compatible avec les instances Amazon Web Services, Microsoft Azure et Google Cloud. À mesure que des incidents surviennent, Lacework va créer une  » baseline  » à laquelle les futurs événements pourront être comparés.

Cette approche basée sur le Machine Learning, l’analytique comportementale et la détection d’anomalie pour révéler les menaces inconnues, les problèmes de configuration ou les erreurs connues est atypique sur le marché.

La plateforme apprend automatiquement les activités et comportements uniques et propres à chaque environnement, afin de repérer les problèmes potentiels avant qu’ils ne prennent de l’importance. Récemment, Lacework a acquis la plateforme Soluble permettant de trouver et de corriger les mauvaises configurations.

Lacework à la conquête du monde

Suite à cette levée de fonds, Lacework est désormais valorisée à 8,3 milliards de dollars. Parmi les investisseurs, on compte Sutter Hill Ventures, Altimeter Capital, D1 Capital Partners, Tiger Global Management, mais aussi Franklin Templeton, Counterpoint Global, Durable Capital, General Catalyst, XN, Coatue, Dragonner, Liberty Global et Snowflake Ventures.

Selon les deux co-CEO, David Hatfield et Jay Parikh, ce financement va permettre à Lacework de poursuivre le développement de son produit et d’étendre ses initiatives d’ingénierie et de R&D.

Au fil des derniers mois, Lacework s’est étendu géographiquement et a acquis de nombreux clients. Elle est entrée sur le marché australien et néo-zélandais en octobre 2021, avec l’ouverture d’un bureau à Sydney pour entamer sa conquête de l’Asie Pacifique.

La firme compte également investir massivement en Europe, au Moyen-Orient et en Asie. Elle va établir son QG européen à Dublin en Irlande, et des bureaux régionaux au Royaume-Uni, en Allemagne et en France. Un Data Center AWS est également basé à Francfort en Allemagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest