L’Angleterre veut des ordinateurs quantiques dans ses chars d’assaut

Pour cette fois, une idée originale circule au sein du ministère britannique de la Défense.  Au fait, celui-ci va essayer une autre stratégie de guerre. Cela dit, l’Angleterre installera des ordinateurs quantiques dans des chars de champ de combats. L’objectif est bien de déterminer si la technologie leur confèrera de meilleures capacités.

L’Angleterre choisit des ordinateurs quantiques pour améliorer son expérience combat

D’après une annonce de la société de technologie britannique ORCA Computing, un contrat s’est conclu entre elle et le ministère. Et, son objet est l’achat d’un ordinateur quantique de modèle « PT-1 ». Doté de caractéristiques véritablement inédites, celui-ci lui servira apparemment pendant les temps de combat. Effectivement, le modèle de cet ordinateur quantique est le « premier du genre » à tenir sur une étagère. C’est aussi le premier à fonctionner à température ambiante. Alors, il est effectivement adapté aux diverses opérations de véhicules de combat.

Un porte-parole d’ORCA a évoqué que l’ordinateur quantique servira notamment à faciliter la communication sur le champ de bataille. A part cela, il pourra également améliorer la reconnaissance d’images et la gestion des capteurs. De ce fait, ce modèle d’ordinateur quantique pourra véritablement prendre en charge différentes missions de l’Angleterre. C’est d’ailleurs ce qu’a confirmé le responsable au New Scientist. Selon lui, cette technologie rendra plus agile le traitement des informations pour les décisions de commandement sur le champ de bataille. Conséquemment, elle permet de diminuer considérablement les risques liés au partage de données avec un processeur non déployable qui se trouve en dehors.

Mais pourquoi l’informatique quantique ?

L’informatique quantique est une technologie émergente dans le monde révolutionnaire d’aujourd’hui. Elle permet de calculer des équations et des problèmes mathématiques complexes à une vitesse incomparable. L’informatique quantique diffère des machines conventionnelles en matière d’algorithmes et de tâches. Si celles-ci se servent presque toujours des bits ou du code binaire, elle, par contre, utilise des qubits.

En plus, le modèle d’ordinateur quantique que l’Angleterre a opté est bien plus avantageux que les autres. Cela dit, ce modèle PT-1 en particulier offre la portabilité relative manquante dans d’autres variantes d’ordinateurs quantiques. Par conséquent, il peut rester « compact » et éviter, simultanément, une « réfrigération coûteuse ». Au fait, afin de bien fonctionner, les anciens modèles d’ordinateurs quantiques requerraient  un environnement contrôlé de 0 degrés Celsius.

Stephen Till, responsable du British Defence Science and Technology Laboratory a bien confirmé ces faits. Il a déclaré : « L’accès à notre propre matériel informatique quantique accélérera non seulement notre compréhension de l’informatique quantique, mais le fonctionnement à température ambiante de l’ordinateur nous donnera également la flexibilité de l’utiliser dans différents endroits pour différentes exigences ».

D’ailleurs, cette technologie ne fait pas seulement profiter d’une communication fluide. En outre, ces ordinateurs quantiques a la bonne manie de progresser dans le traitement de l’information. Alors, elle permet aussi une « meilleure prise de décision de commandement ». Grâce à l’adoption de ces ordinateurs quantiques, l’Angleterre pourra, sans doute, vivre une meilleure expérience de combat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest