Les Finops permettent-ils de réguler la charge coûteuse de l’adoption du cloud computing ?

La transformation numérique a influencé l’adoption massive du cloud computing. Mais avec du recul, les programmes Finops cloud sont-ils plus coûteux qu’ils ne le paraîssent ?

Les entreprises réalisent une surcharge de dépense

Ces dernières années, l’adoption du cloud computing est devenue la norme à suivre. Cependant, les entreprises qui l’ont choisi se sont retrouvées en proie à plus de dépenses que de retour sur investissement. De nombreuses études ont relaté qu’en termes de coûts les entreprises du Global 2000 économisaient avec peine. Et cela suite à l’adoption du cloud computing.

La première explication n’est pas la plus évidente. Ces pertes ne sont pas forcément causées par le fournisseur de cloud ou le cloud lui-même. En fait, les entreprises n’optimisent pas l’utilisation de ce dernier pour qu’il rapporte. En trois points synthétiques, voici les raisons pour lesquelles le cloud computing génère autant de dépenses. Et à chaque raison, comment les entreprises peuvent y remédier grâce aux programmes Finops.

Un manque ou une absence de surveillance

Les entreprises négligent le finops cloud : les opérations de gestion des finances relatives au cloud. Ces outils permettent de visualiser en temps réel les dépenses, l’orientation des dépenses ainsi que leurs raisons. Par exemple, dans une entreprise, les développeurs laissés sans surveillance utilisent parfois à tort le budget cloud. Les Finops s’apparentent à des tableaux de bord de l’entreprise. Ils informent et permettent donc de réguler les dépenses réelles en cloud computing. Avec ces instruments, les entreprises ne seraient plus autant surprises lors du paiement des factures. Au contraire, ce moment de vérité sera plus facile à gérer.

Cloud tarif

L’absence de réglementation et de responsabilité

Certaines entreprises se mettent parfois à contrôler les dépenses liées au cloud. Mais il y a parfois une lacune dans la responsabilisation et dans la prise de décision par rapport aux écarts de conduite des employés. Il s’agit donc de consolider les mesures prises lorsque les dépenses dépassent les limites. Les employés doivent être responsables tout en sachant que leurs actes auront des répercussions claires et statuées. La responsabilité est ainsi partagée : l’entreprise met en place un système soit de reconnaissance ou de coercition. Et de leur côté, les employés se disciplinent en sachant les possibles conséquences de leurs actes.

Peu de volonté d’optimisation des ressources cloud

Les Finops sont particulièrement évités par certaines entreprises, et pourtant il faut y passer pour assurer l’optimisation des ressources cloud. En donnant des chiffres exacts sur les dépenses engendrées par les ressources cloud, ils permettent de prendre des décisions concrètes pour augmenter la valeur commerciale. Ces programmes finops proposent de nombreuses approches pour optimiser le coût du cloud. A l’entreprise de prendre ensuite les mesures nécessaires pour stabiliser les dépenses et faire rentrer plus. Pour cela par exemple, l’entreprise peut faire des achats avantageux grâces aux instances réservées. Actuellement, pCloud propose une offre inédite jusqu’à 80% de remise sur son plan familial. Cette offre récente permet de sauvegarder les données.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest