Licenciement controversé de deux chercheuses et démission du responsable de l’IA chez Google

Samy Bengio, un responsable de recherche chez Google a démissionné à la suite du licenciement controversé de deux chercheuses de son équipe.

Retour sur les licenciements

Selon Bloomberg, Samy Bengio a supervisé l’équipe d’IA éthique avant une réorganisation en février. Il démissionne ensuite pour terminer le 28 avril. Bengio était un ardent défenseur des chercheuses spécialisées dans l’éthique de l’IA, Timnit Gebru et Margaret Mitchell. Ces dernières codirigeaient auparavant l’équipe d’IA éthique. 

Gebru a été licenciée en décembre alors qu’elle travaillait sur un article portant sur les dangers des grands modèles linguistiques. Mitchell pour sa part a été licenciée en février après avoir utilisé un script pour rechercher dans ses e-mails des preuves de discrimination contre Gebru. À la suite du licenciement de Gebru, Bengio a publié une déclaration sur Facebook disant qu’il était abasourdi par ce qui est arrivé à Gebru.

Google boudé par les chercheurs ?

Les licenciements ont suscité l’indignation dans le secteur de la technologie, conduisant de nombreux chercheurs à refuser le financement ou d’autres opportunités de Google. Deux ingénieurs de Google ont également quitté l’entreprise en signe de protestation, citant le licenciement de Gebru comme principale raison de leur démission.

Après le départ de Gebru, Google a réorganisé son département de recherche, plaçant l’équipe d’intelligence artificielle sous la direction de Marian Croak, un leader du département d’ingénierie. Cette décision a réduit les responsabilités de Bengio, selon Bloomberg.

Un départ difficile 

Dans sa lettre d’adieu au personnel, Bengio aurait déclaré être impatient de voir les prochains défis qui l’attendent et avoue que quitter Google Brain est difficile. Il dit avoir beaucoup appris avec toute l’équipe, notamment au niveau des  recherches en machine learning. 

Il évoque également combien il a été difficile, mais important d’organiser une grande équipe de chercheurs afin de promouvoir une recherche ambitieuse à long terme, l’exploration, la rigueur, la diversité et l’inclusion. Il n’a pas mentionné les licenciements de Gebru ou de Mitchell dans sa lettre.

Pin It on Pinterest